Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
Dans tout Paris (voir le site web de l’association Jogaki)
A l’année:

  • 180 Euros : 1 cours par semaine
  • 260 Euros : 2 cours par semaine
  • 330 Euros : cours illimités

Ces informations sont purement indicatives: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

La taille des groupes dépend de celle de la salle

Haut les cours ! aime

  • L’ambiance du cours et la convivialité entre pratiquants
  • L’humour et l’énergie de Bamba
  • La dynamisme de l’association Jogaki : événements, participation à des manifestations sportives, invitations de professeurs étrangers
RÉDUCTION Dites au prof que vous l’avez découvert sur Haut Les Cours et bénéficiez des réductions suivantes (une réduction par pers., uniquement pour les nouveaux élèves):
7 euros de réduction sur une carte de 5 cours

Réserver un cours d essai / Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Avant d’assister au cours de Bamba je connaissais très mal la capoeira. J’ai été subjugué par son caractère de pratique « totale », mêlant arts martiaux, acrobaties, danse, musique, chant et jeu théâtral. C’est également une pratique profondément collective dont témoigne la roda, la ronde que forme le groupe autour des deux partenaires. Il y a peu de pratiques qui suscitent un tel degré de convivialité entre les participants. Mais que les individualistes se rassurent, il y a largement la place pour la prouesse individuelle, si vous voulez peaufiner votre roue sans les mains ou vos saltos, Bamba saura vous conseiller!

Avant même de commencer son cours de capoeira et alors que les élèves (filles et garçons à parts égales) sont encore en train de se préparer, Bamba a déjà lancé un morceau de musique traditionnelle brésilienne. Autant dire que l’on est vite mis dans l’ambiance. L’échauffement se fera en musique ! Après avoir répété quelques positions de base, les élèves se mettent deux par deux pour pratiquer déplacements, attaques et esquives. Bamba a saisi un tambourin et se met à chanter, ses élèves lui répondent en chantant en portugais tout en exécutant leurs mouvements.

Bamba Niang enseigne la capoeira depuis 2006. En 2012 il a créé l’association Jogaki qui est affiliée à l’ABADA, une des principales fédérations de capoeira brésiliennes. Bamba me dit avoir choisi cette fédération pour son rayonnement, son degré d’ouverture, son projet pédagogique ainsi que pour son versant social qui se traduit par son implication dans des campagnes d’action sociale au Brésil. ABADA est également connue pour avoir apporté un certain nombre d’innovations aux « jeux » de capoeira. En capoeira, un « jeu » est une manière pour les partenaires de « s’affronter ». Ces guillemets sont importants car il est rarement question de combat pur et dur en capoeira.

La capoeira: mêler les arts martiaux, la danse, la musique et les « jeux »

Au fil du temps les « jeux » de capoeira ont été codifiés. Le jeu de Benguela, dans lequel les deux partenaires sont bas sur leurs appuis, proches du sol, est très technique, on cherche à marquer l’adversaire en s’interdisant les coups de pied agressifs et hauts; le jeu de Sao Bento Grande est lui plus martial, les partenaires se redressent davantage, prennent plus d’espace l’un par rapport à l’autre; le jeu de Iuina de son côté repose sur les acrobaties…

cours capoeira jogaki

Bamba est attaché à une pratique complète de la capoeira: techniques de base, acrobaties, « jeux » variés, danse, chant et musique. En suivant son enseignement, attendez-vous à devoir maîtriser quelques rudiments de percussions, de samba et bien sûr des chants traditionnels ! Le cours auquel j’assiste va me donner une parfaite illustration de cette diversité. Une jeune fille est venue ce jour-là pour un cours d’essai. Au cours de la séance et à tour de rôle, Bamba et les autres élèves l’aideront à suivre ce cours relativement avancé mais sans lui épargner aucun des exercices. Ce n’est pas un problème car l’entraide et la convivialité qui règnent en capoeira encouragent rapidement le débutant à essayer les mouvements que réalisent les pratiquants plus avancés !

Bamba a le chic pour donner un côté farniente et ensoleillé même aux exercices de renforcement musculaire. A ses élèves qui sont en position semi-accroupie depuis un bon moment et qui commencent à grimacer il lâche « Imaginez que vous êtes sur une planche de surf et qu’après un bon jus de fruits vous attend ! » Les choses se corsent ensuite un peu, les élèves forment trois lignes et doivent avancer dans la salle en enchaînant trois séquences de cinq à six mouvements chacune, en restant proches du sol et en mêlant déplacements, coups de pied et mouvements d’esquive.

Vous devez planifier vos mouvements de manière intelligente pour ne pas rompre la contact avec le partenaire.
Les capoeiristes reprennent ensuite le travail en binôme. Bamba insiste à présent sur la notion de « jeu » et sur ce qu’elle implique. Les deux « joueurs » doivent attaquer, esquiver, se déplacer de manière à maintenir la connexion avec l’autre. Les mouvements sont improvisés mais doivent être  réfléchis, de manière à ne pas rompre le contact, à conserver la fluidité et la cohérence de l’échange entre les partenaires. Plus tard, Bamba me parlera de la signification qui se cache derrière certains « jeux » de capoeira. Par exemple les « jeux » qui se déroulent très près du sol, où les joueurs sont bas sur leurs positions, évoquent les esclaves contraints de se cacher sous les herbes hautes. Plus les capoeristes se redressent, plus le « jeu » prend une tournure martiale.

Créativité, improvisation et défis

Je me rends compte à quel point la capoeira sollicite l’imagination et les capacités d’improvisation. En réponse à un geste du partenaire (attaque, esquive, déplacement ou acrobatie)  il faut en choisir un qui est à la fois pertinent au vu de la situation, élégant, technique si possible et qui permette au partenaire de répondre à son tour.

Une illustration du jeu de Sao Bento Grande, filmée près du sol : les joueurs utilisent plus d’espace et ont des mouvements plus amples et dynamiques que dans le jeu de Benguela.

Bamba annonce ensuite un exercice de « défis ». Les capoeristes forment un cercle. L’un d’eux se place au centre et réalise un mouvement de son choix: acrobatie ou coup de pied, plus ou moins difficile. Il désigne ensuite un capoériste dans le cercle qui doit reproduire son mouvement et en proposer un autre, et ainsi de suite. C’est l’occasion de constater qu’il y a une très bonne entente dans le groupe.

jogo de benguela à paris
Le jeu de Benguela, les partenaires sont très proches du sol, près l’un de l’autre et les coups de pieds ne montent que jusqu’à mi-hauteur.

La capoeira c’est beaucoup d’improvisation, de débrouille. Il faut savoir s’adapter, tu peux être amené à démarrer un mouvement mais en changer en cours de route parce que les circonstances l’exigent.
Les capoéristes se connaissent apparemment bien puisqu’ils proposent des mouvements qui challengent la personne désignée sans pour autant être hors de sa portée. La pratique de la capoeira est riche d’interactions de ce genre avec ces défis, les « jeux », les high-five que les joueurs se donnent régulièrement, les quelques pas de samba en fin de séance…

La roda, l’expression la plus pure de la capoeira

Le cours se termine par une roda. La roda est le point culminant d’une séance de capoeira et à certains égards sa finalité et son expression la plus complète puisqu’elle mélange « jeux », musique, chant et danse. Les lumières de la salle sont éteintes, hormis un spot central qui dessine une tache de lumière sur le sol et les capoéristes forment un cerce étroit. Au son du tambourin de Bamba et des chants, deux joueurs se placent au centre du cercle et débutent un duel. A tout moment un capoériste du cercle peut venir remplacer l’un des deux joueurs en venant s’interposer respectueusement entre eux. Mais il faut que cela se fasse de manière aussi fluide que possible. Tout le monde peut « jouer » avec tout le monde, garçon avec fille, débutant avec avancé. Bamba insiste sur la nécessité de changer souvent de partenaire pour favoriser l’adaptabilité et savoir « jouer » avec des personnes de niveaux et de styles variables.

La musique et les chansons fournissent des indications quant à l’attitude que doivent adopter les partenaires l’un vis-à-vis de l’autre : un rythme lent, des paroles mettant en avant la fraternité inviteront au jeu, à l’échange espiègle; un rythme plus rapide ou une chanson plus guerrière appelleront des mouvements plus martiaux et dynamiques. La qualité d’un « jeu » dépend en partie de la manière dont les partenaires arrivent à coller au rythme et au sens des paroles de la chanson. Certaines chansons par exemple évoquent la vie des esclaves et leurs réactions face à l’oppression. Il faut donc que le « jeu » illustre cela. En capoeira on n’est jamais très loin du théâtre.

La convivialité est une de principales marques de fabrique de Jogaki, l’association de Bamba: beaucoup d’événements, de soirées, un voyage au Brésil tous les deux ans… Bamba offre aussi pas mal de flexibilité à ses élèves puisqu’ils ne sont pas assignés à une salle ou un horaire. Cela rend plus difficile de constituer des groupes stables mais permet en revanche aux élèves de rattraper facilement les séances manquées. Bamba et son association Jogaki font preuve d’un dynamisme, d’une ouverture et d’une approche complète de la capoeira qui les honorent !

Site web de Jogaki

Et si vous souhaitez pratiquer un autre art martial brésilien un peu plus « rugueux », jetez donc un œil à l’article de Haut les cours! sur les cours de jiu jitsu brésilien d’Olivier Michaïlesco.

Les recommandations du professeur:

  • Mestre Bimba, a capoeira iluminada: un documentaire sur un des fondateurs de la capoeira moderne.
  • Besouro, un film brésilien de 2009 qui emprunte beaucoup au cinéma d’arts martiaux de Hong-Kong !
  • Le petit manuel de capoeira, de Nestor Capoeira.

Réserver un cours d essai / Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!