Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
  • Montreuil, M° Robespierre (L.9):
    • Cours particuliers
    • Stages organisés périodiquement

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Cours particulier (1h): 40€
  • Stage (1 journée): 120€

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

Les cours particuliers ont lieu chez An-Liz: la première demi-heure est consacrée aux exercices, la seconde au travail d’un morceau; les stages d’une journée rassemblent 10 personnes maximum.

On aime

  • La riche expérience d’An-Liz: lyrique, gospel, jazz, soul… et un album à son actif
  • Des exercices de technique vocale riches et diversifiés
  • L’importance accordée à l’interprétation
  • Verdict: un très bon cours de chant qui fait marcher main dans la main technique vocale et interprétation personnelle

Contacter le profAcheter un cours d essaiOffrir ce cours

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
An-Liz est une jeune professeure de chant ayant déjà une riche expérience d’interprète et d’enseignante. Elle a débuté par le gospel, a acquis une solide formation de chanteuse lyrique et a multiplié les collaborations avec divers musiciens jazz, pop, soul… En 2015 elle a publié son premier album. Dans ses cours elle allie un solide travail de technique vocale et une grande attention à l’interprétation. On a donc le meilleur des deux mondes: à la fois la technique pure et le chant comme moyen d’expression personnelle! De par son passé de chanteuse lyrique elle a une approche relativement traditionnelle de l’enseignement de chant (elle attache de l’importance aux vocalises et à la respiration par exemple). Mais elle sait rendre le travail de vocalises fun et varié en proposant des exercices variés.

La passion de la technique vocale

Malgré sont jeune âge (30 ans) An-Liz a déjà une riche expérience d’interprète et de professeure de chant. Après avoir été repérée à l’âge de 15 ans, elle est partie en Ukraine se former au chant lyrique. Ne souhaitant finalement pas embrasser la carrière de chanteuse de classique, elle a ensuite multiplié les collaborations avec plusieurs musiciens dans des registres pop, folk, blues et a sorti son premier album en 2015. Mais le lyrique a laissé des traces: “quand je chante de la pop, les chanteuses de classique reconnaissent que j’ai un passé de lyrique!” me dit-elle. De cette formation initiale, elle a conservé la passion de la technique vocale.

Un cours de chant avec An-Liz consiste en 30 minutes de vocalises et d’exercices suivies de 30 minutes de travail d’une chanson. Elle me dit que pour que le travail de vocalises ne soit pas trop aride elle essaie au maximum de faire varier les exercices et de les rendre ludiques. En tant que chanteuse formée au lyrique, An-Liz accorde de l’importance à la respiration, contrairement à d’autres écoles moins traditionnelles (type Estil, TCM…) qui mettent moins l’accent dessus. Dans ses cours elle choisit traiter un sujet à la fois avec l’élève pour éviter de tout mélanger et ralentir la progression. Suivant les besoins de chacun cela peut être le souffle, la justesse, la posture, le rythme…

Le travail d’interprétation au premier plan

An-Liz m’a beaucoup parlé de l’interprétation personnelle en chant, davantage même que d’autres professeurs que j’ai rencontrés. On sent que cela est clé pour elle. En effet, un cours de chant ne doit pas être uniquement une transmission de techniques. Cela doit aussi être l’occasion pour l’élève d’explorer ce qu’il veut exprimer à travers une chanson. C’est au moment de travailler l’interprétation que l’on peut se détacher des exercices de technique vocale pour produire un chant plus libre. Voilà pourquoi les échanges concernant la signification de la chanson pour l’élève font partie intégrante des cours d’An-Liz.

Elle me dit aussi qu’elle incite au maximum ses élèves à chanter dans leur langue maternelle. Elle pense que cela produit en général de meilleurs résultats en termes d’interprétation. Elle trouve en effet qu’avec une chanson dans une autre langue, on plafonne rapidement: le résultat est souvent terne, avec une émotion feinte, surjouée. Ce n’est certes pas toujours facile de proposer de travailler des chansons en français aux personnes qui ont des références très anglo-saxonnes, mais je trouve ce parti pris courageux et pertinent.

Je m’efforce de partir des envies des élèves mais parfois ce n’est pas très réaliste. Donc j’essaie de leur proposer un compromis.

Son public est très varié: des élèves qui veulent faire de la soul, du funk, du Rnb… un peu moins de clients côté chanson française s’étonne-t-elle. Les musiciens sont les bienvenus, An-Liz aime beaucoup faire travailler les élèves avec leur instrument. Elle trouve l’exercice très intéressant car cela demande de dissocier chant et jeu instrumental. Il y a évidemment un peu de travail à la maison. Pour cela elle transmet des pistes instrumentales ou des chansons qui permettent de pratiquer chez soi.

festival des jeunes talents de noyon
An-Liz a été présidente du jury du Concours des jeunes talents de Noyon en 2015

L’enregistrement des élèves, parfois même en vidéo, fait partie de la panoplie du professeur de chant, mais ce n’est pas systématique chez elle. Elle a le matériel pour faire des maquettes, mais elle répète à ses élèves que le but d’un cours de chant n’est pas d’obtenir la chanson parfaite, mais de travailler!

Il est également important de laisser l’élève chercher. Il ne s’agit pas pour le professeur d’imposer son savoir.

Illustration avec le cours de chant d’An-Liz pour un élève guitariste

Un élève a accepté que j’assiste à son cours pour l’article. Il a lieu chez An-Liz, dans son salon. Elle aime mettre les élèves à l’aise. Avant de commencer elle nous offre une infusion à base de mauve, une fleur recommandée pour la gorge. La première partie du cours est consacrée aux exercices. Plutôt que de proposer des vocalises nues, elle fait travailler sur des pistes instrumentales. Dès les premières notes de l’élève An-Liz semble pouvoir déceler son état de forme du jour: “Attention à ton attaque, elle est un peu tremblotante. Tu n’as pas beaucoup dormi cette nuit? J’entends la fatigue.” Le premier exercices consiste à faire chanter trois notes, modulées de manière variée sur un morceau instrumental d’André Manoukian. A certains moments elle accompagne son élève. Elle me dit qu’il est parfois important d’offrir ce soutien à l’élève. Plus tard, un des exercices consistera en un duo, An-Liz et son élève chantant chacun une phrase sur deux.

En tant qu’ancienne chanteuse de gospel, elle a conscience de l’importance du corps en chant. Sur un exercice elle demande ainsi à son élève d’utiliser des gestes des mains pour accompagner le chant ou encore de marcher dans la pièce tout en chantant. Certains exercices de vocalises m’impressionnent par leur complexité. C’est le cas d’un exercice sur un morceau jazzy de Jo Lawry avec des passages de scat (forme de jazz utilisant des onomatopées) très complexes. Il faut être extrêmement précis musicalement et cela donne du fil à retordre aux élèves.

Attention à ne pas abréger. J’ai l’impression que tu commences la phrase en pensant déjà à la conclusion. C’est comme si tu te jetais sur cette fin de phrase!

La dernière demi-heure est consacrée au travail de la chanson choisie par l’élève. Il s’agit de Hey Jude des Beatles qu’il accompagne à la guitare. Il commence par plaquer les accords mais An-Liz lui conseille de s’accompagner plutôt avec des arpèges afin que l’on entende mieux sa voix. Cela me permet de constater qu’effectivement il y a un gros travail de dissociation à faire pour s’accompagner à la guitare. A un moment An-Liz lui fait faire l’exercice d’avoir une conversation tout en jouant le morceau, et ce n’est manifestement pas si évident de faire les deux à la fois!

Je dis à mes élèves musiciens que c’est l’instrument qui doit accompagner la voix, pas l’inverse.

Comme la plupart des professeurs de chant que j’ai rencontrés, An-Liz me dit que les gens qui chantent véritablement faux sont beaucoup plus rares qu’on ne le pense. Souvent c’est que leur diaphragme tremble ou qu’ils n’arrivent pas à tenir la note. Mais non qu’il sont dépourvus d’oreille. Elle me dit qu’elle a construit une typologie des personnes chantant faux et les remèdes associés: certains ont besoin de représenter la hauteur de la note avec la main pour chanter juste; d’autres en fait n’écoutent pas suffisamment bien les notes, leurs problèmes se résolvent une fois qu’ils y font véritablement attention. Alors si vous croyiez chanter faux, vous n’avez plus d’excuses pour vous mettre au chant!

Également sur Haut Les Cours:  pour une chorale gospel, si vous n’êtes pas novice en chant, on vous recommande celle de Tinah Drevet qui est également une technicienne accomplie.

Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *