Arts théâtraux et de la scène

Les questions à se poser pour bien choisir son cours de théâtre ou d’impro

Trouver un bon cours de théâtre ou d’impro amateurs n’est pas chose simple. L’expérience que vous vivrez dans un cours de théâtre dépendra en effet de beaucoup de choses: les qualités de pédagogue du professeur, sa personnalité, le type de textes travaillés. Par ailleurs le déroulé de la séance varie d’un cours à l’autre: certains professeurs font faire beaucoup d’exercices théâtraux tandis que d’autres se concentrent sur le travail des textes, certains vont même jusqu’à introduire de la relaxation ou du chant dans leur enseignement. Au niveau des compétences travaillées certains professeurs insistent sur le travail de la voix et la diction, d’autres privilégient tout particulièrement le travail corporel et la gestuelle. Le théâtre est aussi une des disciplines qui dépendent le plus du groupe. Le niveau de motivation et de pratique des autres élèves, l’ambiance, les aspirations de chacun sont déterminants. Il y a aussi la question du spectacle de fin d’année: spectacle ou pas? Pièce complète ou florilège de scènes? Une seule date ou plusieurs? Enfin la logistique a son importance, notamment la taille du groupe et la salle. Suivre un cours de théâtre à quinze n’est pas du tout la même chose qu’à huit ou neuf et une salle faite pour le théâtre est toujours préférable à une salle polyvalente transformée en salle de répétition.

Pour l’impro, les qualités du groupe sont encore plus déterminantes. Vous devrez vous poser la question du niveau de prise de risques que vous désirez ainsi que celle des spectacles dans lesquels vous voulez jouer. Par ailleurs certains professeurs mettent en avant des styles d’enseignement. Impro anglo-saxonne ou de tradition francaise? Impro tournée vers le match, le cabaret ou bien la forme longue?

Les questions à se poser quand on cherche un cours de théâtre pour amateurs

  • Les qualités de pédagogue du professeur: C’est la question la plus importante: le professeur est-il bon pédagogue, sait-il bien diriger ses élèves, a-t-il une bonne connaissance de l’enseignement du théâtre?
  • Le niveau de motivation du groupe: Dans quel type de groupe voulez-vous être? Avec d’autres personnes très motivées qui vont travailler leurs textes assidûment et qui vont préparer très sérieusement le spectacle de fin d’année? Ou au contraire avec des gens ayant une approche plus détendue?
  • Le répertoire théâtral abordé: Voulez-vous faire du théâtre classique, du théâtre contemporain, du boulevard, des scènes de cinéma, des textes reconnus? Voulez-vous écrire vos textes? Il y aura des cours plus portés sur les textes sérieux, d’autres sur des textes légers. Certains cours auront un cachet plus intello, d’autres plus fun. Enfin, les professeurs laissent plus ou moins de latitude aux élèves dans le choix des textes.
  • La taille du groupe: C’est un critère très important. Plus vous serez nombreux dans le cours, moins vous passerez sur scène (surtout quand le cours repose essentiellement sur le travail des textes et moins sur les exercices théâtraux). Beaucoup de cours fixent la limite à 15 inscrits mais nous considérons que c’est déjà trop. La taille du groupe (et aussi la répartition garçons / filles) déterminera en grande partie ce qui pourra être présenté dans le cadre du spectacle de fin d’année.
  • Les compétences travaillées: L’ensemble des compétences de l’acteur est travaillé dans tout cours qui se respecte mais chaque professeur a ses centres d’intérêt particuliers. Certains mettent l’accent sur la voix: cela peut passer par des exercices de déclamation, de respiration ou de chant. D’autres sont partisans d’un théâtre physique et font la part belle aux exercices corporels. Le cours peut alors être très légèrement sportif! Enfin certains aiment développer les qualités d’improvisation de leurs élèves.
  • Le partage entre travail des textes et exercices théâtraux: certains professeurs font faire beaucoup d’exercices théâtraux, improvisation ou autres, surtout dans la première moitié de l’année. D’autres en font très peu et se lancent tout de suite dans le travail des textes. Vous participerez plus souvent dans un cours reposant largement sur les exercices, surtout si le nombre d’élèves est élevé. En revanche vous passerez moins de temps à répéter des scènes.
  • Le spectacle de fin d’année: Voulez-vous jouer une pièce complète, un montage de scènes, écrire votre propre spectacle avec la troupe? Jouer une pièce complète est attirant mais cela suppose que la répartition filles / garçons et la taille du groupe s’y prêtent (il ne faut en général pas être trop nombreux). Par ailleurs cela implique un niveau de motivation et d’assiduité suffisant de la part de la troupe (rien de pire que d’essayer de rattraper en juin le retard pris durant l’année). C’est pourquoi le florilège de scènes, beaucoup plus souple, est souvent préféré et préférable dans les cours pour amateurs, notamment débutants.
  • Un cours qui s’adresse également aux élèves en voie de professionnalisation? Certains cours pour amateurs sont aussi ouverts aux élèves en voie de professionnalisation ou qui réfléchissent à une carrière de comédien. Cela peut être intéressant pour un pratiquant loisirs mais cela n’en fait pas automatiquement un meilleur cours.
  • Le prix: une année de théâtre amateurs dans un cours privé à Paris coûte en général de 500 à 900 euros.

Les questions à se poser quand on cherche un cours d’impro amateurs

Beaucoup des questions que l’on peut se poser au sujet d’un cours de théâtre sont également valables pour l’impro. Il faut cependant en ajouter quelques-unes.

  • Le niveau de prise de risques: Du point de vue de la prise de risques, l’impro théâtrale est plus exigeante que le théâtre. Il vous faudra apprendre à vous désinhiber, à accepter et à faire confiance à vos partenaires. Tous les professeurs d’impro pratiquent la bienveillance, c’en est une valeur cardinale, mais certains cours créent une atmosphère plus sécurisante tandis que d’autres vous pousseront davantage à vous mettre en danger. Il est important que vous soyez à l’aise avec ce qu’on attend de vous, surtout au début. Ce qui est rassurant est qu’en impro tout le monde progresse en général vers une plus grande acceptation du risque.
  • Le niveau du groupe: Plus encore que le théâtre l’improvisation théâtrale dépend des partenaires. Vous progresserez d’autant plus que le niveau du groupe sera bon. L’idéal est de rejoindre un groupe déjà constitué qui joue ensemble depuis un certain temps.
  • Le format de spectacle travaillé: Certains cours préparent aux matchs d’impro (deux équipes qui se rencontrent lors d’un match amical), d’autres au format cabaret (une seule troupe qui joue une série d’improvisations courtes), d’autres encore, mais cela serait plutôt réservé aux confirmés, mettent en avant le travail sur la forme longue (des impros de plus d’un quart d’heure).
  • L’état d’esprit et le style de jeu du groupe: La notion de style s’applique plus aux troupes d’impro constituées qu’aux cours amateurs mais la composition du groupe et le professeur pourront vous amener vers des styles de jeu divers. Plus ou moins référencés culturellement (par exemple un groupe peut aimer improviser selon des catégories littéraires: à la manière de Zola, Molière, Kundera…), plus ou moins extravagants, plus ou moins corporels, plus ou moins verbeux…