Team-building: Découverte de l’improvisation théâtrale

L’activité

L’improvisation théâtrale coche beaucoup des cases d’une activité de team-building réussie. Elle est conviviale, fun et offre à chacun une expérience riche et stimulante.
L’intervenant vous fera entrer en douceur mais non sans bonne humeur dans l’univers de l’improvisation théâtrale. De l’échauffement à un mini-match d’impro, en passant par de nombreux exercices !

deux improvisatrices
Photo credit: BeeFortyTwo via VisualHunt.com / CC BY-NC-SA

Les atouts de ce team-building

  • Développer la capacité d’improvisation et créativité des participants
  • Renforcer la cohésion du groupe
  • Faire découvrir l’improvisation théâtrale dans un cadre bienveillant et fun

Le déroulement de l’atelier (contenu indicatif)

L’atelier peut être adapté pour durer de deux à trois heures. Voici quelques-unes des étapes et composantes de cet atelier, que l’intervenant adaptera au groupe et à ses envies.

I. L’échauffement

C’est une étape essentielle, il ne faut pas la négliger. L’échauffement permet aux participants de rentrer peu à peu dans l’activité d’improvisation théâtrale et d’oublier leurs préoccupations du moment.

Il consiste en divers exercices de groupe qui préparent au jeu improvisé et permettent de commencer à créer une complicité entre les participants. On chauffe la voix, le corps, et on fait peu à peu monter le niveau d’énergie du groupe !

II. Vers l’improvisation théâtrale, par les jeux et les exercices théâtraux

Les exercices utilisés pour pratiquer les compétences de l’improvisateur se comptent par dizaines ! L’intervenant en proposera quelques-uns au groupe. Il privilégiera des exercices basés sur la spontanéité, l’acceptation des propositions des partenaires, la créativité… Tout ceci dans le but de développer le principe d’ « action / réaction » de chacun.

Quelques exemples de jeux d’impro et d’exercices théâtraux:

  • « Le tableau »: réaliser à plusieurs, très rapidement, un tableau figé sur un thème donné, sans parole. Par exemple l’intervenant.e demande à un groupe de cinq: « Montrez-moi une scène, juste après l’arrivée d’une étape du Tour de France. »
  • « Qui est le boss? »: un des participants doit deviner qui parmi les autres joueurs est celui dont tous les autres imitent les gestes. Il doit donc être observateur pour identifier qui donne le la et dirige les autres!
  • « Oui et… »: deux participants se remémorent une aventure fictive (« Des vacances dans la jungle amazonienne » par exemple). Après chaque réplique d’un des participants, l’autre complète en commençant sa phrase par « Oui et… » pour ajouter un élément supplémentaire. Acceptation, écoute et inventivité sont les mots d’ordre de cet exercice.
  • « Les érudits »: en binôme, l’un des participants pose une question sérieuse, l’autre doit inventer une réponse absurde mais dite avec un aplomb total.
  • « Le réalisateur »: un des participants joue le rôle d’un réalisateur interrogé par trois journalistes sur le film qu’il vient de réaliser.
  • « Histoire de groupe »: les participants inventent ensemble une histoire, chacun à tour de rôle ajoute une phrase ou quelques mots, en cherchant à rester fluide et en écoute par rapport à ce que les précédents ont dit.
  • « Différentes manières d’utiliser… »: un duel au cours duquel les participants doivent citer le maximum de manières d’utiliser un objet. Celui qui cale le premier a perdu! Parfait pour la réactivité et la créativité.

III. A La découverte de l’impro pure

« Thèmes à deux » : le « thème », c’est le sujet de la scène improvisée, le matériau de base à partir duquel les joueurs vont construire leur scène. Cela peut être un mot ou bien une expression courante ou inventée. L’exercice « Thèmes à deux » se pratique en binôme. L’intervenant propose un thème tiré au sort : les deux participants doivent alors réaliser un instantané de ce thème, d’abord de manière muette, puis en parlant. Cela fait travailler entre autres la spontanéité, l’écoute de l’autre ou encore la précision dans l’expression corporelle et parlée.

Mini-match d’impro: Le match d’impro, c’est un arbitre et deux équipes qui cherchent à s’attirer les faveurs du public ! Lors de l’atelier pas de public évidemment, mais un arbitre en la personne de l’intervenant. Deux équipes seront formées. A partir de thèmes tirés au hasard, elles improviseront soit en instantané (20 à 30 secondes de préparation), soit après préparation (environ 5 minutes). Ces impros seront ensuite revisitées dans différent styles (film policier, western, au Moyen-Âge, à l’italienne, sans parler, en 30 secondes, à la manière d’une pièce de théâtre contemporain…).

L’impro est par nature non compétitive, a fortiori dans le cadre d’un team-building. Gageons que les deux équipes sortiront victorieuses de ce mini-match !

improvisateurs sur scène