Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours

L’Argilerie, 4 bis rue Clavel, 19ème arrondissement, métro Pyrénées

  • Modelage: lundi (14h30-17h et 19h-21h30); mercredi (19h-21h30)
  • Tournage: lundi (19h-21h30); mardi (19h-21h30); jeudi (19h-21h30); samedi (10h-12h30)

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • modelage: 330 € / trimestre (soit 12€/h) ou 860 € / an (soit 10,4€/h)
  • tournage: 385 € / trimestre (soit 14€/h) ou 990 € / an (soit 12€/h)
  • adhésion annuelle à l’association: 25 €

Chaque trimestre équivaut à 11 séances. Matières premières fournies, cuissons comprises. Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

Une dizaine d’élèves maximum par cours, pour les cours de tournage, un tour est attribué en début d’année à chaque élève

On aime

  • Les profs, le matos et l’espace : les conditions idéales
  • La démarche associative du collectif et l’attachement au « commun »
  • L’ambition pédagogique : stagiaires professionnels et promotion de la céramique

Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

L’Argilerie est un atelier avec un fort esprit associatif et communautaire où sont enseignées deux pratiques: le tournage et le modelage. Le tournage c’est l’utilisation du tour de potier en céramique. Le modelage c’est le travail de la terre par pression des doigts. J’ai été enthousiasmé par le caractère très complet et approfondi de l’enseignement car en plus du travail de la terre crue les professeurs transmettent beaucoup de choses au sujet de l’émaillage, de la fabrication des émaux, de la cuisson, du dessin technique. Avec eux la céramique est appréhendée dans sa totalité, à la fois art de la terre, de l’eau et du feu.

cours ceramique argilerie

 Une approche large de la céramique et un attachement au « commun »

L’Argilerie est un collectif de cinq professeurs, tourneurs et modeleurs, installés dans un grand atelier du 19ème arrondissement près des Buttes-Chaumont. La taille du lieu et les nombreux équipements mis à disposition (four, tours de potier) expliquent la double nature de l’Argilerie: à la fois lieu de cours de tournage et de modelage et atelier mis à la disposition des amateurs autonomes venant profiter de l’espace de travail.

Le collectif des professeurs a un très grand attachement à la notion de « commun ». Le lieu appartient vraiment aux adhérents, qui en jouissent, le font vivre et l’entretiennent. De ce point de vue l’Argilerie n’est pas sans rappeler les moulins et les fours de villages du passé qui étaient partagés par la communauté villageoise. Il y a donc une forte dimension associative et participative dans cet atelier créé il y a cinq ans.

tours de potier à paris

Les céramistes de l’Argilerie ont une ambition polytechnique, le but du collectif est de proposer et de défendre une vision large de la céramique (ou de la poterie, celle-ci ayant une connotation plus utilitaire que la céramique) à travers les techniques que sont le tournage, le modelage et l’émaillage.

Si vous souhaitez suivre un cours à l’Argilerie il vous faudra choisir entre modelage et tournage. Choisissez le tournage si vous êtes attiré par l’aspect mécanique du tour de potier et si vous avez envie de travailler avec une matière humide. Un des intérêts du tournage est aussi son petit côté physique. En façonnant pour la première fois de l’argile sur un tour j’ai été surpris par la mobilisation musculaire que cette pratique suppose, en tout cas pour un débutant. Bien évidemment par la suite on gagne en relâchement. En revanche si vous préférez travailler la matière sèche ou être libéré de la contrainte de la machine, optez pour le modelage.

Les membres de l’Argilerie me disent que beaucoup de personnes voulant commencer la céramique sont attirées par le tournage, plus spectaculaire du fait de l’utilisation du tour de potier, et aussi parce qu’elles connaissent en général moins bien le modelage. Ce dernier permet davantage de travailler à son rythme et d’aller vers une liberté formelle plus grande, il autorise par exemple l’asymétrie ou les formes carrées. Cela vaut donc la peine de passer un peu de temps à réfléchir à la pratique qui vous conviendra le mieux. Les inscriptions se font au trimestre ou à l’année.

Illustration des activités de l’Argilerie avec un cours de tournage pour intermédiaires

Pour me faire une idée des méthodes de l’Argilerie j’ai pu assister à un cours de tournage. Ces cours rassemblent huit élèves (le nombre de tours de potier de l’atelier). Les cours débutants se veulent didactiques et assez dirigés. Les élèves intermédiaires et avancés sont eux plus indépendants. En général, dans un cours débutant, le professeur choisit chaque trimestre une forme sur laquelle les élèves vont travailler: gobelet, vase, coupe… Parallèlement à ce travail sur les formes, le professeur va proposer des montées en poids progressives, c’est à dire un travail avec davantage d’argile. Un débutant commencera avec 400-500 grammes. Avec 800 grammes voire 1 kilo on augmente la difficulté.

C’est important de travailler du dedans, pas de l’extérieur, le but c’est de creuser l’argile.

Le tournage est une pratique exigeante et les étapes de progression sont globalement les suivantes : tout d’abord apprendre à travailler l’argile avec régularité et sans à-coups, puis s’atteler à des pièces plus grosses. Par la suite le recours au dessin technique permet d’avoir une prévisualisation de la forme finale. Enfin vous pourrez approfondir vos connaissances en émaillage pour donner vernis et couleur à vos pièces. Un sacré programme ! On parle là de plus d’une année d’apprentissage pour maîtriser ces étapes mais avec un peu d’assiduité vous verrez vite vos  boules d’argile monter vers le ciel.

cours ceramique argilerie tournage

Il y a un petit côté course de fond dans le tournage, le principal c’est le rythme. Il faut trouver la bonne cadence pour que la forme s’arrondisse peu à peu.

Le professeur insiste beaucoup sur l’approche posturale du tournage. Pour ne pas se fatiguer la force doit partir de la ceinture abdominale qui fournit un appui aux avant-bras et aux poignets et garantit la stabilité et la régularités des gestes. Plus facile à dire qu’à faire lors de mon premier essai! Le prof me dit aussi qu’il essaie d’introduire des éléments liés à sa pratique du yoga dans son enseignement de potier. Encore l’approche posturale.

Dans le cours auquel j’assiste, les élèves ont une assez grande indépendance, certains tournent, d’autres émaillent ou décorent une pièce presque finie. Le professeur conseille donc chaque élève successivement. Je fais plein de découvertes langagières: à une élève qui prépare un émail rouge de fer le professeur parle de thixotropie et floculation. Il trouve que les élèves n’ont pas mis assez de soin à la préparation de l’émail liquide, celui-ci est mal « réglé » ! Il lance à la cantonnade: « On pourrait faire une séance dédiée à la formulation et au réglage de l’émail. »

Dans les cours les plus avancés, les élèves travaillent spécifiquement sur les émaux: on joue sur les oxydes métalliques, on fait des superpositions, on travaille avec différentes terres…

Il y a un moment où la terre est fatiguée, c’est un élastique, il y a une tonicité qui s’amoindrit peu à peu.
Surtout ne pas être trop brusque lors du tournage, il faut être ferme mais prendre garde ne pas aller trop loin. Une élève a trop façonné sa coupe, la terre était fatiguée, elle a fini par s’affaisser sur les bords.

Promouvoir la céramique sur Paris

Au-delà des cours amateurs, le dynamisme et l’ambition pédagogique de l’Argilerie passent par l’accueil de stagiaires qui viennent se former dans une optique professionnelle. Le collectif a également créé le site Paris Céramique visant à promouvoir les arts et la pratique de la céramique à Paris.

Mention spéciale également pour les cours pour enfants, ce n’est pas un atelier poterie servant juste à occuper la progéniture les mercredis après-midi mais de véritables cours de céramique : où on utilise les machines, fabrique ses couleurs au mortier, où on apprend les termes exacts de la céramique: on ne peint pas de la céramique, on l’engobe, terme que j’apprends à cette occasion en même temps que les gamins !

Et également sur Haut les cours!… Si vous souhaitez pratiquer la sculpture et du modelage artistique, lisez notre article sur les cours d’Aude Lantieri Porte de Vincennes ou  ceux de Dominique Vial.

Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.