Mis à jour le 5 août 2019

Lieux et horairesTarifs
  • 33, rue Danton, 93310 Le Pré-Saint-Gervais :
    • Cours hebdomadaire de tournage :
      • Mercredi matin : 9h-12h
      • Mercredi soir : 19h-22h
      • Jeudi : 19h-22h
      • Samedi : 9h-12h
    • Cours d’émaillage : un samedi par mois (10h-13h)
    • Modelage parent – enfant : un samedi sur deux (10h-11h30)
    • Ateliers libres
    • Stages : se renseigner auprès du professeur pour les dates.

Ces informations sont fournies à titre indicatif : contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Cours hebdomadaires de tournage :
    • Trimestre (12 séances) : 480€
    • Année (32 séances) : 1180€
    • Séance découverte : 45€
  • Modelage parent-enfant : 200€/trimestre
  • Stages tournage: 2 jours : 160€ ; 3 jours : 255€ ; 4 jours : 350€

Ces informations sont fournies à titre indicatif : contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

On aime

  • L’accent mis sur les gestes fondamentaux du potier
  • L’atelier, vaste et très bien équipé
  • Un niveau d’exigence qui permet de produire de beaux objets
  • Une démarche écologique, par le recyclage de la terre notamment

Contacter le profStagesChèque-cadeau

Vous avez aimé cet article ? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci !
L’atelier de céramique de Philippe est le lieu idéal pour apprendre le tournage. Dans ses cours tous niveaux l’accent est mis sur la maîtrise des gestes du potier mais également sur la recherche artistique personnelle. L’enseignement est structuré et progressif. Peu à peu vous apprendrez à maîtriser les sept grands gestes du potier. Vous fabriquerez et refabriquerez les objets phares de la céramique, le bol par exemple, qui sous ses dehors simples peut être revisité à l’infini. C’est aussi un lieu où la création artistique est encouragée. Des stages thématiques permettent d’approfondir certains aspects de la céramique : l’émaillage, le modelage, le raku… L’atelier est grand, de nombreux tours, des espaces de stockage, deux fours. Les personnes de tous niveaux à la recherche de cours de tournage sérieux seront comblées !
Contacter le prof

L’école des gestes du potier

Philippe est un céramiste et sculpteur expérimenté. Parallèlement à sa carrière d’artiste il enseigne depuis de nombreuses années la céramique, dans des écoles professionnelles, mais également dans son atelier du Pré-Saint-Gervais.

Il s’agit d’un atelier principalement dédié au tournage (la discipline de la céramique faisant appel au tour de potier) et résolument placé sous le signe de l’exigence. L’atelier est ouvert à tous les niveaux, y compris les débutants. Il satisfera tout particulièrement les personnes à la recherche d’un enseignement poussé et rigoureux. L’objectif premier est d’acquérir et de perfectionner les gestes du tournage.

Ici c’est vraiment l’école du geste. Ce n’est pas cuire beaucoup de pièces qui nous importe, mais acquérir et perfectionner les gestes.

L’atelier est vaste : une salle principale avec neuf tours, une salle dédiée au modelage et à la préparation des émaux, un espace d’entreposage pour les pièces non terminées et une réserve avec deux fours, également utilisée pour stocker la terre et la recycler.

2 potier dans un atelier

Je veux faire de cet atelier un atelier de travail.

Des cours hebdomadaires mêlant tous les niveaux

Le tournage est une pratique individuelle, on peut donc facilement mélanger les niveaux. Les débutants commenceront par des bols, coupes et cylindres de taille modeste. Les plus avancées pourront s’initier à la production de théières, assiettes et de grandes pièces.

Lors du cours auquel j’ai assisté j’ai constaté le bon niveau des élèves. Sur les sept personnes présentes, quatre avaient quelques années de tournage derrière elles et trois avaient commencé cette année-là. Elles avaient seulement quatre à six cours à leur actif. Et pourtant elles étaient déjà capables de tourner des bols tout à fait corrects !

gros plan sur vase sur tour de potier

Les cours sont dispensés à partir d’un socle commun mais en tenant compte des particularités et des objectifs de chacun.

En tournage, le débutant va tout d’abord apprendre à centrer sa motte de terre sur le tour. Puis peu à peu il va intégrer les gestes du potier. L’apprentissage est progressif et séquencé. Il y a sept gestes de base que l’on apprend l’un après l’autre :

  • La quille: cette première étape consiste à faire monter la terre pour lui donner la forme d’une quille. Cela permet de mieux la centrer et d’en chasser les dernières bulles d’air.
  • La compression: on aplatit ensuite la quille de  terre.
  • Le perçage: on perce la galette de terre compressée, ce trou est l’ébauche de l’ouverture du futur récipient.
  • La réduction.
  • La tirure: on commence à écarter les bords de l’objet
  • La levée: on fait monter la terre jusqu’à ce que l’objet atteigne la hauteur voulue
  • L’estèque: on utilise un petit outil pour lisser la pièce et enlever le surplus de barbotine (la terre très humide qui recouvre la pièce)

Une fois les pièces tournées ont peut réaliser un décor, de la gravure et bien entendu l’émaillage. Philippe propose d’ailleurs des stages sur plusieurs jours dédiés à cette pratique très riche et complexe qu’est l’émaillage.

Au cours de l’année Philippe propose de nombreux exercices techniques: du travail à l’aveugle par exemple. On tourne la terre les yeux fermés, ce qui permet de développer le sens tactile et la réactivité des gestes. Il y a également des créneaux d’atelier libre pour les personnes autonomes.

Focus sur une étape cruciale : le tournassage

Ce jour-là le groupe va procéder au tournassage des bols qu’ils ont réalisés la semaine passée. Les bols sont sortis de leurs protections de plastique, ils ont donc commencé à sécher depuis la séance précédente. Le tournassage est la dernière étape avant la première cuisson. Il s’agit de retirer l’excès d’argile à la base des pots tournés. Cette opération permet de créer le pied du bol.

tournassage d'un bol
Le tournassage d’un bol

La séance commence par une démonstration de Philippe, qui montre comment utiliser de petits outils métalliques pour lisser le bol et sculpter son pied. L’opération est délicate car les bols sont finis mais encore crus. Une seule erreur peut réduire à néant plusieurs heures de travail ! La démonstration est très importante car il faut savoir placer les mains très précisément, gérer la vitesse du tour, jauger l’épaisseur et l’humidité de la terre, utiliser les outils… Un très grand nombre de paramètres rentrent en ligne de compte, pour ce qui n’est pourtant qu’une étape de la production d’un bol !

Au-delà de l’artisanat, la création et la recherche personnelle

J’ai trouvé chez Philippe une grande attention au perfectionnement et une volonté de réinterroger sans cesse les formes. Il prend l’exemple du bol et me dit que sous son apparente simplicité c’est une source d’inspiration inépuisable : « une forme aussi simple que le bol est très riche, on peut le revisiter constamment. »

Non seulement le bol contient le thé, mais il évoque une histoire, une culture, un paysage, une volonté, rappelle l’empreinte de la main l’ayant façonné.

L’enseignement s’organise autour du diptyque « fondamentaux techniques » et « recherche personnelle » car le tournage n’est pas un pur artisanat mais également une occasion d’expression personnelle.

émaillage

En tant qu’artiste, Philippe sait que certains élèves ont besoin d’aller au-delà de la dimension purement artisanale de la céramique. Par exemple, dans ses formations professionnelles il reçoit des participants issus en majorité des arts graphiques qui cherchent à acquérir un nouveau medium d’expression. Le but de Philippe n’est pas de faire d’eux des artisans-tourneurs professionnels mais d’accompagner la personne dans son projet créatif personnel. Il prend l’exemple d’une photographe qui, pour une série de photos, avait besoin d’apprendre à produire en céramique une texture bien précise de noir calciné. L’enseignement se fait alors accompagnement personnalisé.

Pour lui il est donc important que la céramique entretienne des rapports étroits avec les arts plastiques. C’est en partie ce qui lui a permis de gagner en popularité ces dernières années et de devenir plus glamour, pour rompre quelque peu avec son image de pur artisanat.

Également sur Haut Les Cours: pour d’autres cours de tournage/modelage dans une ambiance très conviviale, il y a ceux-ci dans le 11ème et ceux-là dans le 12ème.

Découvrez tous les cours de DIY recommandés
Contacter le prof

Vous avez aimé cet article ? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci !

Laisser une recommandation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.