Mis à jour le 29 septembre 2018

Lieux et horairesTarifs
2, avenue Courteline, Paris 12, M° Porte de Vincennes (L.1):
  • Tournage (2h30):
    • Lundi: 19h – 21h30; Mardi: 9h30 – 12h et 19h – 21h30; Mercredi: 19h – 21h30; Jeudi: 9h30 – 12h et 19h – 21h30
  • Modelage (2h30):
    • Mardi: 14h30 – 17h00 et 19h00 – 21h30; Jeudi: 14h30 – 17h00

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Tournage:
    • Cours à l’unité : 60€
    • Carte 5 cours : 270€ (valable 2 mois)
    • Carte 10 cours : 490€ (valable 3 mois)
  • Modelage:
    • Cours à l’unité : 50€
    • Carte 5 cours : 240€ (valable 2 mois)
    • Carte 10 cours : 430€ (valable 3 mois)

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

On aime

  • La passion de Fernanda qui veut faire partager son amour de la céramique
  • Des cours en petits groupes
  • Les nombreux stages du week-end
Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
Les cours de céramique de Fernanda sont une excellente manière de s’initier au tournage et au modelage. Les groupes sont de petite taille ce qui permet un apprentissage très personnalisé. La philosophie de Fernanda est de transmettre une connaissance intime de l’artisanat et de la céramique, ce que favorisent justement ces petits groupes. Les cours sont ouverts à tous les niveaux, même si au début, le tournage est un art de patience et suppose une certaine assiduité. Pour ceux qui voudraient découvrir la céramique de manière ponctuelle ou au contraire en approfondir certains aspects, de nombreux stages thématiques sont organisés le week-end.

Un nouveau lieu de céramique à Paris

Temps de Terre est une expérience, une rencontre. Ouvert en 2018, l’atelier-boutique est chaleureux et lumineux, à l’image de sa propriétaire, Fernanda. Son parcours témoigne d’une fibre artistique bien développée. Danseuse et comédienne pendant 20 ans dans une troupe de théâtre itinérant, elle s’est reconvertie en 2015 et a ouvert un premier atelier à Chaville. Son rêve se poursuit aujourd’hui dans la capitale avec l’inauguration d’une boutique ouverte sur l’atelier.

femme utilisant un tour de potier

Les passants un brin curieux qui franchissent le pas de la porte découvriront les coulisses de la fabrication des jolies pièces exposées dans la vitrine, les artistes en plein travail. Là était le souhait de Fernanda, partager sa passion, sensibiliser le public à un artisanat et transmettre ses connaissances en céramique.

La passion de l’enseignement

Nul besoin d’être un artiste confirmé, «nous avons tous de la créativité en nous, qu’il faut simplement laisser s’exprimer» nous dit-elle. Fernanda aime enseigner et partager. Avec patience, les élèves apprennent à surmonter les difficultés et maîtriser chaque étape, l’une après l’autre. «Tout le monde peut apprendre !» assure-t-elle. Elle-même apprend aussi beaucoup de ses élèves. La rentrée approchant, elle s’anime déjà à l’idée d’échanger avec eux, enchantée par ce lien à double sens.

femmes faisant de la poterie les yeux bandés
Pour apprendre à sentir la terre on peut même travailler les yeux bandés!

Deux disciplines: tournage et modelage

Deux cours sont proposés: le modelage et le tournage. Dans le premier on modèle la terre uniquement avec ses deux mains (et des outils non mécaniques), alors que le second, le tournage, fait intervenir un tour de potier. Cela demande un engagement physique plus important et une dose de concentration supplémentaire, mais tout s’apprend, et Fernanda est là pour ça, avec bonne humeur !

En tournage tout particulièrement les débutants verront comment placer leur corps et développer leur conscience corporelle. Centrer 500 grammes de terre sur un tour en mouvement n’est pas inné, et donner à la terre sa forme ne se fait pas du bout des doigts ! La céramique est un art de la lenteur. Sentir la manière dont la terre répond, l’objet qui prend forme au contact des mains. C’est une discipline très technique, très sensorielle. Cela demande un savoir-faire manuel pour apprendre à éveiller ses mains, leur enseigner un vocabulaire. Quand Fernanda raconte, tout devient poésie.

Le niveau de pratique de chacun déterminera la pièce à réaliser. C’est une véritable progression. L’apprentissage commence par la forme de base, le cylindre, puis le bol et les bouteilles, avec de nouveaux gestes pour dérouler le goulot, avant d’aboutir aux formes fermées comme les sphères ou encore les boîtes.

potiers amateurs devant leur tour
Dans l’ancien atelier de Fernanda à Chaville

Le modelage laisse de côté le tour. Les créations finales sont les mêmes, seule la pratique change, plus détendue peut-être. Elle permet d’obtenir un objet fini dès les premiers cours, au contraire du tournage (cela n’est pas toujours vrai cependant, et avec le savoir-faire, les temps de fabrication s’inversent). Plusieurs techniques sont enseignées par Clara, la collaboratrice de Fernanda, jeune femme en coworking chez Temps de Terre.

Bien qu’ouvert à tous, l’atelier accueille un public essentiellement féminin. Les cours ont lieu en petits groupes de 4 personnes pour le tournage, et à peine plus pour le modelage, pour un enseignement quasi individuel et de qualité.

Plusieurs formules sont possibles. Une carte de 5 ou 10 cours consécutifs (ou presque) de 2h30, ou des stages de découverte le week-end (2 demi-journées de 2h30) qui offrent un aperçu de la pratique. Les stages ne permettent pas aux débutants de repartir avec un objet fini mais les élèves de niveaux intermédiaire ou avancé peuvent réaliser une pièce durant le week-end, que Fernanda s’engage alors à cuire et à émailler de son côté.

La céramique: art du feu et amour de la terre

La céramique est un art du feu. La réglementation l’oblige ici à utiliser un four électrique (au lieu du traditionnel four à gaz), ce qui influe sur les couleurs des émaux. Mais, bien déterminée à ne pas utiliser de colorants industriels, Fernanda teste et fabrique elle-même ses propres colorations, de manière traditionnelle, à base d’oxydes métalliques.

Elle a fait le choix aussi de recycler les morceaux d’argile même si cela demande un effort supplémentaire. « L’argile est vivante, elle répond à toute pression exercée, au toucher », dit-elle avant de poursuivre « c’est trop triste de la jeter ». Des milliers d’années à se former, tant de temps… Temps de Terre. Le nom donné à son entreprise met en avant ces deux concepts qui lui tiennent vraiment à cœur et qui font toute la saveur de son art.

Découvrez tous les cours de DIY recommandés
Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.