Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
  • Paris 9: Pirouette dorée, 30, rue de Bruxelles, M° Porte de Clichy
  • Paris 10: Le local du Faubourg, 83, rue Faubourg Saint Denis, M° Bonne-Nouvelle
  • Paris 17: 44, boulevard des Batignolles, M° Rome
  • Paris 18: Centre de danse Diangouaya, 29, rue des Roses, M° Max Dormoy

Planning des cours

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Année (33 cours d’une heure): 300€ (plein tarif) / 260€ (tarif réduit) – Réduction de 10% sur le 2ème cours

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

La parité est assurée durant les cours de lindy hop. Les cours sont systématiquement donnés par deux professeurs. Une quinzaine de couples maximum par cours en général.

On aime

  • Une école jeune avec une équipe de quatre professeurs se connaissant très bien
  • L’esprit Jazzy Feet en lindy hop et jazz solo: ressenti, adaptation et écoute du partenaire
  • Des cours qui se veulent accessibles, c’est-à-dire sans éléments acrobatiques
  • Verdict: Des cours de lindy hop et de jazz solo pour aller au-delà de la pure technique et travailler l’écoute du partenaire

Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
Paris regorge de bonnes écoles de swing et de lindy hop. Christophe Cholot, avec qui j’ai longuement discuté, et ses collègues de Jazzy Feet, Amélie Barrande, Audrey Da Sois et Aurélien Lesdos, m’ont cependant tapé dans l’œil de par leur pédagogie. En effet ils insistent dans leurs cours de lindy hop sur le ressenti de la danse, notamment sur ce que l’on fait vivre à son partenaire. En danse en couple en effet, il ne suffit pas que le rendu visuel soit satisfaisant, que les mouvements aient l’air d’avoir été correctement exécutés. Il faut surtout que les deux danseurs aient pris du plaisir à leur danse. Et il arrive que le rendu visuel soit bon mais que l’expérience subjective des danseurs, et en général de la danseuse, ne soit pas à la hauteur. Les profs de Jazzy Feet l’ont bien compris: ils demandent à leurs élèves non seulement de maîtriser les mouvements mais aussi de faire passer un bon moment à leur partenaire. Et pour eux, les danses swing, que ce soit le lindy hop et le jazz solo doivent rester des danses accessibles, ouvertes et libres. (crédit photo: Eric Bobrie)

Le ressenti du lindy et l’écoute du partenaire

J’ai aimé l’accent que l’équipe met sur le ressenti de la danse swing et ce dès les premiers mois d’apprentissage. Je m’explique: si vous regardez un couple danser, vous pouvez trouver les pas bien exécutés et la danse fluide. Tout a l’air parfait. Cependant, si vous demandez ensuite à la danseuse ce qu’elle en a pensé il est possible qu’elle vous dise qu’elle a moyennement apprécié ce moment, qu’elle s’est sentie tirée dans tous les sens par son partenaire par exemple.

stage de lindy hop avancés jazzy feet

Tout bon professeur saura enseigner facilement les mécaniques de base du lindy hop. Mais ils sont plus rares à mettre l’accent sur le ressenti, en tout cas dans les niveaux débutants. Et c’est que cherche à faire Jazzy Feet dans leurs cours de lindy hop en couple et de jazz solo. Ils proposent des cours débutants à  avancés. Une des élèves me le confirme et me dit qu’elle a trouvé chez Christophe et ses collègues une véritable attention au ressenti ainsi qu’une manière d’expliquer les pas qu’elle a rarement retrouvée chez d’autres professeurs.

Le lindy hop, une danse qui se mérite… mais que Jazzy Feet veut rendre accessible

Périodiquement, le lindy hop profite d’une exposition auprès du grand public à travers une publicité (Gap), un clip (Katy Perry), un film (Malcom X), un documentaire (par exemple un docu Netflix récent)… Cela amène dans les cours de nouveaux pratiquants séduits par le style de la danse. Mais Christophe me le rappelle, il s’agit d’une danse dont les bases sont plus compliquées à acquérir que celles de la salsa ou du rock. Les débuts peuvent être assez ingrats. Il me dit qu’il faut bien un an pour intégrer les basiques. Un cours par semaine suffit au début mais il faut pratiquer en dehors: chez soi, en pratique libre, puis en soirée… Il me rassure cependant: « l’apprentissage devient exponentiel une fois qu’on a intégré les basiques, les nouvelles passes viennent alors rapidement. »

Le lindy est une danse très libre. Il y a des mouvements de base puis chaque danseur va pouvoir les interpréter comme il le souhaite.

Dans leurs cours standards les quatre profs de Jazzy Feet ont souhaité proposer un lindy hop dépourvu d’éléments acrobatiques afin qu’il reste accessible au plus grand nombre. Et comme l’accent est mis sur le ressenti ils évitent les mouvements trop chorégraphiés, jolis à regarder de l’extérieur mais qui ne satisfont pas forcément les danseurs.

danse lindy hop pas intermédiaires

Même si le lindy hop à Paris attire un public assez homogène (en gros les jeunes actifs diplômés) j’ai été heureux de constater lors du stage auquel j’ai assisté qu’une partie des danseurs ne collait pas à ce profil type du jeune trentenaire, preuve que le lindy peut attirer un public divers (il s’agissait il est vrai d’un stage intermédiaires / avancés et chez les vrais mordus de swing on trouve évidemment tous les âges !).

Il y a tant de connexions et de types de danse en lindy hop que notre boulot va être de proposer quelque chose d’aussi universel que possible.

Illustration avec un cours de lindy hop « intermédiaires »

Lors du cours « intermédiaires/avancés » auquel j’ai assisté le but de la séance était d’intégrer des moments de jazz solo dans sa danse de couple: prendre des initiatives individuelles mais tout en continuant de danser à deux! Les professeurs Audrey Da Sois et Aurélien Lesdos insistent sur le fait que même avec des mouvements solo la danse doit rester un dialogue, pas question de faire son truc dans son coin sans tenir compte du partenaire.

Le lindy hop se dansant sur huit temps, un des premiers exercices qu’ils proposent consiste à lâcher la main du partenaire sur le quatrième puis à la récupérer à la fin du huitième. Entre-temps chacun aura fait ses pas solo. Même si les élèves sont bons danseurs on voit clairement qu’il n’est pas si facile que ça de récupérer le partenaire pile à la fin du huitième temps! On voit que les danseurs sont un peu déstabilisés, les pas de jazz solo les confrontent à une plus grande prise de risques: « Il faut croire en ce que vous faites! » les encourage Audrey.

couple dans le cours de lindy hop de jazzy feet

Il n’y a aucun problème à faire des pas de jazz solo très simples. Seulement il ne faut pas les mettre n’importe quand. Et surtout il faut renouer avec le partenaire au bon moment. Ce n’est pas naturel de danser en solo trop longtemps!

Ce stage vise à renforcer l’écoute entre les partenaires. On n’est plus dans une situation où le leader guide implacablement la follower mais dans un véritable dialogue plus égalitaire. La fille dans son solo peut inspirer le garçon, et inversement. Quand les deux partenaires font chacun une variation complexe la difficulté est doublée, il faut que chacun réussisse sa variation et l’ait terminée en même temps que l’autre pour se récupérer sur le bon temps. C’est là que l’écoute devient primordiale. C’est amusant de regarder les couples: chez certains l’un des deux danseurs est très en retard sur l’autre dans son solo, chez d’autres les deux le sont… Il y a les couples prudents qui se récupèrent au cinquième temps au lieu du huitième et poursuivent leur variation solo à deux!

Tout le cours se passera à travailler sur l’équilibre entre liberté d’initiative et écoute de l’autre. Audrey invite les filles à prendre l’initiative: « Les cavalières, essayez de prendre de l’espace. Les garçons plus vous les lâcherez et leur laisserez d’espace plus vous leur permettrez de faire de choses. » Aurélien son partenaire rappelle que cela doit se faire dans l’écoute de l’autre: « Audrey vient de prendre la liberté de faire un solo mais ça n’a pas affecté le flux de la danse et ça n’a pas cassé ce que moi j’avais envie de faire. »

Le lindy hop, une danse sociale, évidemment

Le lindy hop à Paris est une danse sociale, c’est-à-dire qu’il y a plein de soirées pour pratiquer en dehors des cours. Toutes les écoles de swing incitent fortement leurs élèves à danser en soirée et Jazzy Feet ne fait pas exception. « On est beaucoup dans la danse sociale. En fin d’année on veut qu’une personne puisse faire une danse avec un parfait inconnu, en confiance. » Et c’est là que leur accent mis sur le ressenti prend tout son sens. En effet quand en soirée vous dansez avec un ou une partenaire, le but n’est plus comme en cours de réussir techniquement un mouvement, mais de faire passer une bonne soirée à la personne que vous invitez et qui peut-être ne vous connaissait pas il y a encore quelques minutes.

démonstration de lindy hop
Christophe Cholot et sa partenaire, Amélie Barrande, avec qui il donne ses cours. Crédit photo: Eric Bobrie

Christophe me parle de certaines réactions dépitées de danseuses en soirée: « Il ne m’a pas laissé de place »; « Il m’a balancé dans tous les sens »… C’est justement cela qu’il veut éviter et c’est pourquoi il insiste sur la prise en compte du ressenti du partenaire dans ses cours. Il me dit d’ailleurs que dans les cours avancés, la pure technique s’efface et qu’ils travaillent essentiellement sur le ressenti. Travailler sur le ressenti et sur une technique non figée a également l’avantage de permettre de s’adapter à n’importe quel partenaire.

On enseigne le fait de vouloir partager. On ne veut pas que le cavalier guide tout de A à Z. Il faut un équilibre leader / follower, et que les deux se soient amusés.

Et une cavalière aura un ressenti d’autant meilleur que son cavalier lui aura laissé de l’initiative. Jazzy Feet est particulièrement attentif à cela. C’est rafraîchissant de pouvoir casser les codes ainsi. Christophe me dit que souvent les meilleures danses pour les filles sont celles où le cavalier leur a laissé de la liberté d’initiative. Selon lui, au bout de deux / trois mois on peut commencer à mettre le nez en soirée. D’autant que très souvent la soirée est précédée d’une petite initiation ou d’un récap pour que les débutants se sentent plus à l’aise.

Dans les compétitions de lindy hop il y a la catégorie Jack and Jill, la musique et le partenaire sont tirés au sort. J’aime cet aspect universel du lindy hop qui suppose de pouvoir s’adapter à tout!

Également sur Haut Les Cours:  jetez donc un oeil à tous les cours de danse en couple que nous avons sélectionnés.

Site du prof

Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

 

Une vidéo recommandée par Christophe sur ce qui se fait de mieux en lindy hop

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *