Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
  • La Charpente, 1, rue de l’amiral Courbet – Métro ligne 1 Saint-Mandé: mercredi de 19h30 à 22h

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Cours à l’unité: 41 euros pour les adultes / 33 euros pour les étudiants
  • Forfait 10 cours : 382 euros pour les adultes / 309 euros pour les étudiants
  • Inscription à l’année (35 cours): 1130 euros pour les adultes / 875 euros pour les étudiants

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

Une dizaine d’élèves maximum par cours; tous les trimestres trois séances au moins sont consacrées à la réalisation d’une pièce destinée à être cuite et patinée.

On aime

  • Les qualités pédagogiques d’Aude
  • Un cours à la fois sérieux et accessible aux débutants
  • Un atelier très spacieux dans lequel on a plaisir à travailler

Contacter le profOffrir ce cours

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
Aude Lantieri propose un cours de modelage très pédagogique où l’accent est mis sur les exercices. Par exercice on entend que le travail de la séance n’a pas vocation à être cuit ni conservé. Cependant, pour que tout ne soit pas “mis au bac”, Aude consacre environ un tiers des cours de l’année à des modelages réalisés sur plusieurs séances qui eux seront cuits. En fin d’année on aura donc ramené chez soi au moins trois sculptures et surtout on aura engrangé un vrai savoir-faire et c’est là le plus important. Il s’agit d’un cours d’après modèle vivant qui permet de travailler sur des sujets variés (nu, portrait, modèle habillé, mains, pieds) et de se frotter à des techniques diverses: ronde-bosse (sculptures en trois dimensions), bas-reliefs, hauts-relief. L’atelier est beau et spacieux, un endroit où il est très agréable de travailler, aux portes de Paris.

Un cours de modelage d’après modèle vivant à la fois accessible et sérieux

Aude Lantieri donne un cours de modelage d’après modèle vivant adapté aux débutants, mais des élèves confirmés le suivent également. Le groupe est assez intergénérationnel: quelques lycéens qui se destinent aux écoles d’art, des quarantenaires et cinquantenaires, quelques retraités. Leur point commun est sans doute leur motivation. Le modelage en demande car il s’agit d’une pratique qui requiert de la patience. Il faut quelques heures pour réaliser une pièce et l’apprentissage est long.

Au fil de l’année le cours mêle exercices, c’est-à-dire modelages réalisés sur une séance et qui ne donneront pas lieu à cuisson, et réalisation de travaux finis sur plusieurs séances. Les exercices sont très variés et permettent de pratiquer plusieurs traitements du modèle: corps entier, bas-reliefs, hauts-reliefs, portraits… Aude y ajoute parfois des contraintes: n’avoir droit qu’à un seul outil, faire un gros plan… Elle commence en général l’année par des travaux d’esquisses simples, à partir de poses de 30 minutes qui permettent aux élèves d’apprendre à mettre en place leur sujet. Mais pour ne pas se limiter aux exercices, une fois par trimestre, Aude fait travailler la même pose durant trois séances. Les élèves produisent alors une forme destinée à être cuite et patinée. Et au dernier trimestre, à partir de quelques études qu’ils auront préalablement réalisées, elle leur proposera un travail de création plus stylisé.

Une pédagogue du modelage et de la sculpture

Aude est très bonne pédagogue, notamment vis-à-vis des débutants. Son premier objectif avec eux est de les détourner de leur trop grande attention aux détails. Lors de leurs premiers cours elle les fait souvent travailler sur des bustes. En effet, ils se rendent vite compte, avec la forme compacte et pleine d’un buste, qu’avant de fignoler et de donner une apparence réaliste il faut que la structure et les différents plans soient présents.

sculpture modelée par un amateur à paris

Lors du cours auquel j’ai assisté j’ai beaucoup appris sur la pédagogie en sculpture. Aude sait exprimer très clairement ce que l’élève doit rechercher. Elle attache évidemment une grande importance aux plans (par exemple le plan de la joue, ou encore les trois principaux plans qui forment une pommette…), de la même manière qu’un bon professeur de dessin d’après modèle vivant attache de l’importance aux axes du corps. Elle encourage ses élèves à contrôler l’inclinaison des plans de leur modelage au moyen de baguettes de bois et en fermant un œil.

Lors de cette séance les élèves sont partis d’un bloc rectangulaire et allongé d’environ 5 kilos d’argile pour faire un portrait (un article sur les différents types de terre utilisées en modelage). La première étape est de démarrer avec suffisamment de matière. Aude reste attentive à ce que élèves ne s’attachent pas trop tôt aux détails. L’un d’entre eux commence à façonner la bouche du modèle mais elle l’interrompt en lui disant que c’est encore trop tôt. Elle met aussi en garde contre la tendance des élèves à trop se concentrer sur le “triangle de communication”: la bouche, le nez et les yeux, et à en oublier les “grands déserts” que sont les mâchoires, le crâne, les joues.

Faire du modelage avec Aude permet aussi de bien comprendre ce qui différencie un visage d’un autre: “On n’y pense pas forcément mais la distance entre la base du nez et le haut de la bouche est très variable suivant les personnes et est une caractéristique importante d’un visage”. Elle me révèle aussi également des choses auxquelles je n’ai jamais songé: “Il faut bien faire la différence entre le dessin du sourcil et le dessin de l’arcade.” Elle est également très précise dans son attention aux caractéristiques du modèle. Elle attire l’attention des élèves sur les traits de la jeune fille qui pose ce jour-là: “Chez elle le front et le sommet du crâne forment un arc de cercle très pur, il n’y a pas de rupture, faites bien attention à cela.”

Aude pense qu’assez vite un débutant peut commencer à rechercher son style propre: “En modelage comme en dessin le but est de trouver son écriture personnelle.” Lorsque les élèves sont plus avancés, elle me dit qu’elle aime beaucoup faire travailler les drapés. C’est pour elle partie intégrante du modèle vivant, qu’il s’agisse des drapés des vêtements ou des drapés de la peau: “Les drapés c’est une base essentielle, c’est la peau, les montagnes, ce sont des volumes et des jeux de lumière.”

Également sur Haut Les Cours: pour un cours de modelage vous pouvez aussi jeter un oeil aux cours de sculpture de Dominique Vial dans le 14ème arrondissement.

Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *