Horaires et lieux

  • 129 Rue Marius Sidobre, 94110 Arcueil
  • L’atelier est à 20 minutes, porte à porte de la place du Châtelet via le RER B (station Laplace)
    • Cours en semaine: 18h-22h
    • Cours le week-end:13h30-17h30

Tarifs

  • Cours de 4 heures: 50€ (terre, cuisson et patines comprises)
  • Trimestre (12 séances de 4h): 560€ (soit 12,5€/h)

Carte et formulaire de contact

Philippe propose des cours de sculpture très personnalisés en petits groupes. Situé à Arcueil l’atelier est très accessible par le RER B (à 20 minutes chrono de la place du Châtelet). Il s’agit d’un atelier qui conviendra tout particulièrement aux personnes souhaitant faire du figuratif stylisé. Chaque élève est libre du choix de son sujet: figures humaines, sujets animaliers, abstraction… Autres points forts de Philippe: sa maîtrise de la cuisson des pièces et des patines. En effet il serait dommage de réaliser de belles pièces pour qu’elles éclatent au moment de la cuisson. Ca n’arrivera pas chez Philippe! Et sa grande connaissance des patines vous permettra de sublimer vos productions.

On aime

  • Des cours en petits groupes (5 personnes maximum)
  • L’accompagnement personnalisé de Philippe permet de progresser rapidement et de trouver son style
  • Le travail des patines pour donner du caractère aux sculptures achevées
Contacter le prof

Un accompagnement personnalisé pour tous les niveaux

Philippe propose des cours de sculpture très personnalisés. L’atelier est ouvert à tous, grands débutants comme confirmés, quel que soit son âge (Philippe me donne l’exemple d’un père qui vient sculpter chaque semaine avec sa fille de 12 ans).

Comme les groupes sont de petite taille (5 élèves maximum), l’accompagnement est très personnalisé. Philippe prodigue de très nombreux conseils et corrections. Pour autant il évite de trop toucher à la terre de l’élève et à faire à sa place.

Chaque élève choisit son sujet. Certains travaillent d’après un modèle en trois dimension (une sculpture par exemple), d’autres d’après photographies, d’autres enfin d’après imagination.

Je m’adapte en fonction des capacités de la personne et de ses désirs.

Au débutant qui commence un cours avec lui, Philippe lui demande si il souhaite s’inspirer d’un style ou d’un sculpteur. Il me donne l’exemple de cet élève aimant particulièrement le sculpteur Aristide Maillol et qui s’en inspire pour ses propres pièces. Mais rassurez-vous, si vous n’avez pas d’idées, Philippe saura vous proposer des sources d’inspiration.

La plupart des élèves font du figuratif stylisé (on n’est pas dans un cours de modèle vivant recherchant le réalisme) mais certains des élèves font des sculptures plus abstraites.

La sculpture académique et réaliste a souvent un aspect brut; à l’atelier nous sommes plutôt sur une approche stylisée au rendu lissé.

Dans son atelier on utilise beaucoup les outils: mirette, couteau, ébauchoir… Ils offrent en effet plus de précision que la main seule et permettent d’obtenir un effet lissé. Mais les élèves qui le souhaitent peuvent aussi travailler à la boulette, c’est à dire en ajoutant des fragments de terre à la main, ce qui donne un effet plus brut.

Au début de l’apprentissage, les élèves ont tendance à se servir beaucoup de leurs mains, mais rapidement, j’essaie de les inciter à utiliser les outils.

Philippe me dit que la durée moyenne pour réaliser une sculpture est de trois séances, soit environ 12 heures de travail. Certains vont plus vite d’autres plus lentement. Il n’est pas partisan des croquis préparatoires car la 3D est radicalement différente de la 2D et coucher ses idées sur papier au préalable n’est pas forcément utile.

L’importance de la cuisson et de la patine

Quand on choisit un atelier de sculpture, savoir comment se passera la cuisson des pièces est très important. En effet si la cuisson n’est pas parfaitement réalisée, les pièces risquent d’éclater, réduisant à néant des heures de travail.

Philippe dispose d’un four dans l’atelier, il n’a donc pas besoin de faire cuire les pièces dans un lieu tiers. Il peut aussi se targuer de maîtriser parfaitement le processus de cuisson. Cette maîtrise rend moins nécessaire le processus d’évidage des pièces qui sécurise la cuisson mais peut être laborieux.

Avec lui vos pièces sont donc entre de bonnes mains quand bien même elles contiendraient quelques petites bulles d’air qui pourraient les mettre en péril lors de la cuisson!

Un des autres points forts de Philippe est la patine. Cette peinture à l’eau dont on recouvre souvent la sculpture et qui participe grandement de son caractère. Patines vinyliques ou gommes laques permettent de donner des rendus divers: bois, bronze, marbré ou tout simplement colorés.

C’est une étape à ne pas négliger une fois que sa sculpture est terminée et cuite. On procède en étalant les couches successivement, de la plus claire à la plus foncée, pour donner un bel aspect patiné à la pièce.

Autre spécificité de l’atelier, Philippe propose également de travailler la terre papier, un mélange de terre et de papier cellulosique qui permet notamment de réaliser des pièces élancées et est très adapté aux débutants.

Avis participant(e)s

Laisser un avis

Laisser un avis sur ce cours

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.