Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
  • Centre Bhagvati, 49 rue des Partants, 75020 – Métro ligne 3 Gambetta:
    • Cours de danse orientale tout niveau : le jeudi de 20h à 21h30
  • C3B, 54 rue Emeriau, 75015 – Métro ligne 10 Charles-Michel:
    • Cours tout niveau : le mardi de 19h30 à 21h; le dimanche de 12h à 13h30
    • Atelier chorégraphique avancés : le dimanche de 13h30 à 15h
    • Atelier chorégraphique intermédiaires : le dimanche de 15h à 16h30
  • Stages organisés toute l’année

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Cours d’essai : 10€
  • Cours à l’unité : 18€
  • Carte 10 cours (limité dans le temps 3 mois de date à date) : 130€ (13€ le cours)
  • Carte 10 cours (valable de septembre à juin) : 155€ (15,5€ le cours)
  • Carte 20 cours (limité dans le temps 5 mois de date à date) : 240€ (12 € le cours)
  • Carte 20 cours (valable de septembre à juin) : 280€ (14€ le cours)

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

En général, pas plus d’une quinzaine de personnes par cours.

On aime

  • Une réflexion poussée sur les traditions et la modernité de la danse orientale
  • La prise en compte de l’anatomie et l’accent mis sur le rôle des muscles profonds
  • Les choix musicaux de Yasmine, souvent des morceaux de musique orientale contemporaine ou rock
  • Yasmine souhaite “enseigner un féminin profond et personnel” loin des clichés du belly-dancing et dans un cadre où tout le monde est bien accueilli, quel que soit son niveau en danse
  • Verdict: Un cours de danse orientale avec une démarche riche et profonde

Contacter le prof / InscriptionAcheter un cours d essaiOffrir ce cours

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
Yasmine enseigne une danse orientale puisant dans les traditions mais qui est également très moderne. On le perçoit par exemple dans ses choix musicaux: beaucoup de musique orientale contemporaine ou rock. Son enseignement, qu’elle intitule “Danses orientales et arabes : de la tradition au geste contemporain”, est à la fois technique et accessible aux débutantes. En effet les groupes sont de taille raisonnable et Yasmine prend le temps d’expliquer clairement les pas et les mouvements. Elle est aussi très accueillante vis-à-vis des débutantes ou des personnes qui ont hésité avant de sauter le pas. Enfin j’ai apprécié l’attention qu’elle porte à l’anatomie et à la bonne exécution des mouvements dans ses cours de danse orientale.

Partir des traditions de la danse orientale pour créer un geste contemporain

Quand on évoque la danse orientale on pense souvent au sharqi, la danse du ventre égyptienne. Bien qu’elle ait commencé par là, comme beaucoup de danseuses orientales, Yasmine s’en éloigne résolument dans ses cours de danse orientale. Son enseignement s’intitule “Danses orientales et arabes : de la tradition au geste contemporain”. Elle trouve donc son inspiration dans la tradition et en propose une lecture moderne, sans passer par la case “danses à paillettes”. Elle se réfère tout particulièrement aux danses traditionnelles égyptiennes et maghrébines mais également tziganes.

Yasmine Louati
Yasmine Louati

Une grande attention portée à la technique et à l’anatomie

Yasmine intègre également une forte composante anatomique et une grande attention au corps: “mon enseignement est assez proche du taï-chi: on travaille sur le souffle, la colonne vertébrale et toute la chaîne musculaire”. Selon elle, la danse arabe étant une danse naturelle, elle préserve le corps. Durant le cours auquel j’assiste, elle donne beaucoup d’indications sur la bonne exécution des mouvements, y compris lors de l’échauffement. Elle insiste notamment sur le travail des muscles profonds. Il y a aussi de la prof de pilates en elle! “Il faut penser au rapport des abdominaux profonds et des pieds” dit-elle à ses élèves.

Les cours de danse orientale de Yasmine sont abordables pour les débutantes mais elle les veut techniques: “En tant qu’ancienne musicienne je connais l’importance de la répétition: j’enseigne le mouvement juste”. Elle me dit apprendre à faire partir le mouvement des pieds et non du bassin, ce qui est moins traumatisant pour les articulations et les tendons. Sa technique, issue du traditionnel, développe toute la chaîne musculaire, par opposition à d’autres techniques qui insistent davantage sur l’isolation des différentes parties du corps.

oser la danse orientale

Les trois cours donnés chaque semaine sont “tout niveau”. Yasmine offre de la flexibilité: les élèves ne sont pas obligées de venir systématiquement au même horaire, elles peuvent changer d’une semaine sur l’autre, ou encore suivre plusieurs cours si elles le souhaitent. Au sein du groupe, Yasmine fait travailler chaque danseuse selon son niveau. J’ai trouvé son enseignement plus personnalisé que dans la moyenne des cours de danse. En plus des cours elle a aussi créé des ateliers chorégraphiques (deux par semaine, avec des conditions d’admissibilité). C’est un bon moyen de s’initier au travail chorégraphique au milieu d’un public composé d’amateurs éclairés.

De très bons choix musicaux dans ces cours de danse orientale

Yasmine a une très grande exigence au niveau de la musique et insiste beaucoup sur la musicalité. Sans bien connaître la musique orientale, j’ai énormément apprécié ce que j’ai entendu pendant le cours auquel j’ai assisté. Yasmine aime les compositeurs contemporains comme Hazem Shaheen (compositeur et oudiste égyptien), le trio Joubran qui a remis au goût du jour la musique moyen-orientale dans sa tradition classique, le rock marocain des Boukakes ou jordanien du groupe Jadal… Lors du cours elle passe même de la musique tzigane hongroise.

La rythmique est évidemment très importante dans ses cours. A un moment, elle propose un petit travail rythmique à ses élèves. Elles forment deux lignes qui se font face et les danseuses doivent se répondre en tapant des mains sur des rythmes relativement complexes. Ce travail rythmique peut être ensuite corsé à volonté, en rajoutant des frappes des pieds, des vibrations du bassin ou des déplacements.

Le fruit du travail de l’atelier chorégraphique “avancés”

Enseigner un féminin très profond et aider des personnalités à s’épanouir

“J’enseigne un féminin très profond et très personnel, mais pas celui du belly dancing. Je pousse chaque femme dans sa danse à elle, j’aide des personnalités à s’épanouir.” On sent que cette idée d’enseigner le féminin est très chère à Yasmine. Elle me parle même d’un rapport de “sororité” entre femmes qui est essentiel  pour elle. Ses élèves savent très bien accueillir les nouvelles et les débutantes. Et il y a tous les gabarits dans ses cours: “je travaille vraiment sur le corps incarné”. La moyenne d’âge est la petite trentaine avec évidemment une grande diversité autour de ce chiffre. En général il n’y a pas plus de quinze personnes par cours, Yasmine veut en effet pouvoir voir et corriger tout le monde. La tenue est libre, il suffit de se sentir à l’aise.

J’enseigne un féminin très profond et très personnel, mais pas celui du belly dancing. Je pousse chaque femme dans sa danse à elle, j’aide des personnalités à s’épanouir.

La recherche de l’expression personnelle se retrouve dans l’importance que Yasmine attache à l’improvisation. Elle y consacre systématiquement les dernières minutes du cours. Les élèves sont invitées à danser librement, comme elles pourraient le faire en soirée. J’ai pu constater qu’elles appréciaient beaucoup ce moment, se lâchaient et étaient plutôt douées. Le spectacle de fin d’année est un autre moment d’expression. La participation est évidemment volontaire et Yasmine a pour principe de ne pas organiser de répétitions pendant les cours. Elles ont lieu en dehors des horaires habituels. C’est un bon point pour les élèves qui ne souhaitent pas participer au spectacle et dont les cours ne seront pas phagocytés par sa préparation.

Également sur Haut Les Cours: pour des stages et des cours de danse orientale, avec un niveau moyen peut-être un peu plus relevé, il y a les cours d’Assia Guemra. Valérie Romanin a une philosophie très comparable à celle de Yasmine mais dans une tout autre danse, le flamenco aux pieds nus.

Découvrez tous les cours de danse recommandés
Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

3 comments

  • J’ai été ravie de découvrir le cours de Yasmine et de l’avoir suivi pendant plus de 2 ans. Je suis bien en peine de retrouver un tel niveau d’enseignement là où j’ai déménagé !
    Voilà ce que j’en retiens :
    – une découverte musicale et rythmique (du tzigane, des classiques de la musique arabe, des interprètes contemporains, des séquences d’écoute de rythmes, etc.)
    – une vision claire sur les différences entre tradition et création
    – une exigence dans les postures pour le bien de mon corps (de façon bienveillante, elle ne laisse pas prendre de mauvaises habitudes, difficile de tricher le mouvement avec Yasmine et heureusement pour votre dos et vos genoux)
    – une ambiance de groupe très accueillante. Les “piliers” sauront avoir le sourire et le petit mot pour vous mettre à l’aise. (bises au groupe du jeudi) <3

    "Commencez petit mais juste"
    "Faites partir le mouvement des pieds" (avis à ceux qui veulent travailler leur ancrage)

  • Echauffement complet tout en douceur, apprentissage et exercice de la technique, improvisation, les cours de Yasmine sont un espace de découverte de soi, de l’autre, des musiques, et de sensations nouvelles.
    Son énergie positive et communicative amène chacune des personnes présentes à exprimer ce qu’elle a de plus profond par son corps.
    Une ambiance chaleureuse et d’écoute exceptionnelle!
    J’ai pris énormément de plaisir à danser dans ses cours, et peu importe le niveau, l’essentiel est juste d’être là!
    Merci à toi Yasmine, merci aux élèves!
    Naouel

  • Avec Yasmine nous connectons et parfois reconnectons notre corps à l’esprit. Par la danse nous apprenons à nous sentir, nous exprimer et nous transformer.
    Je souhaite à toutes les femmes de vivre ce moment de bien être et sérénité.

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *