Danses académiques: classique, contemporain, modern jazz

Débuter ou reprendre une danse académique

On considère généralement que les danses académiques rassemblent la danse classique, le modern jazz et la danse contemporaine. Ces danses ont l’image de danses très codifiées et difficiles d’accès si on n’en possède pas les usages. Beaucoup de personnes renoncent à débuter à l’âge adulte, en pensant qu’il faut nécessairement les avoir apprises dans sa jeunesse. C’est pourtant faux! On peut commencer la danse classique, le modern jazz ou la danse contemporaine à 30, 40, 50 ans… et ce quel que soit son sexe ou sa corpulence. L’important est cependant de trouver le professeur qui saura vous faire rentrer dans les disciplines et vous y rendre accro! Enseigner ces danses aux débutants suppose en effet de grandes qualités de pédagogue. Si vous avez pratiqué ces danses par le passé et souhaitez reprendre, le choix du cours est également essentiel. Ce serait dommage d’opter pour un cours au niveau trop relevé ou au contraire trop faible et de se décourager!

Que choisir: classique, modern jazz ou contemporain?

La danse classique vous permettra d’acquérir des bases précieuses et utiles dans toutes les danses. C’est une des danses les plus exigeantes et codifiées. De manière générale elle demande d’acquérir une certaine souplesse et repose beaucoup sur les exercices et la répétition. Par rapport au contemporain ou au modern jazz vous ne ferez pas de travail au sol et probablement peu de travail chorégraphié, notamment dans les niveaux débutants. L’univers musical est également plus spécifique que dans d’autres danses. Mais l’accompagnement d’un pianiste, si votre cours en prévoit un, est un plus que vous ne trouverez pas ailleurs!

Le modern jazz est une danse académique à la croisée d’influences multiples: le classique, les danses jazz, le contemporain, voire à haut niveau l’acrobatie… Par ailleurs les profs de modern jazz introduisent souvent dans leurs cours des éléments provenant de traditions non occidentales ou récentes. Cela peut être les danses urbaines, africaines, orientales… Ces raisons expliquent en partie la très grande popularité du modern jazz. Cette danse brasse de multiples influences dans lesquelles chacun peut trouver son compte. Elle demeure cependant très structurée et codifiée. De plus elle permet de travailler assez rapidement des passages chorégraphiés (certains profs proposent même aux amateurs des ateliers chorégraphiques pour s’initier à la création).

La danse contemporaine tire ses sources de la danse classique mais elle s’en est séparée sur de très nombreux points, par exemple en permettant le travail au sol, en libérant le buste et les bras et en favorisant l’innovation chorégraphique. Le contemporain se scinde en plusieurs styles: Cunningham, Limon, Graham… mais les séparations sont loin d’être nettes. Les cours de danse contemporaine sont souvent relativement accessibles en termes de condition physique. Par ailleurs beaucoup de professeurs de contemporain attachent une très grande attention aux considérations anatomiques, et ce afin que leurs élèves ne se blessent pas. Très souvent ils connaissent également d’autres pratiques corporelles comme le Feldenkrais ou l’Alexander qui visent à permettre des mouvements naturels et non traumatisants. Enfin comme en modern jazz, le contemporain est une discipline de choix pour s’initier au travail de création puisque nombre de professeurs proposent des ateliers chorégraphique tous niveaux.

La Carte de tous les cours