Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
  • Atelier d’Artistes Dupleix – 22, place Dupleix, 75015 – Métro ligne 6 Dupleix
    • Lundi: 10h-13h, 14h30-17h30, 18h30-21h30
    • Mardi: 10h-13h, 14h30-17h30, 18h30-21h30
    • Stages deux dimanche par mois de 10h à 17h: de septembre à début juillet

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Cours à l’unité: 40 euros.
  • Tarifs dégressifs pour 5 , 10, 15, 20, 30 et 40 séances (semestriel, annuel).
  • Stages du dimanche: à partir de 80 euros pour 6 heures de cours.

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

15 inscrits maximum par cours; tout le matériel est fourni par l’atelier.

Haut les cours! aime

  • Une professeure avec une vraie démarche pédagogique à l’attention des débutants
  • On dessine avec son « cerveau droit », en considérant le modèle dans sa globalité et en faisant confiance à son regard
RÉDUCTION Dites au prof que vous l’avez découvert sur Haut Les Cours et bénéficiez des réductions suivantes (une réduction par pers., uniquement pour les nouveaux élèves):
12 euros sur un stage d’une journée

Réservez votre cours d’essai ou contactez le professeur


Dans ses cours de dessin et peinture, Claire Castagnet transmet un enseignement adapté aux débutants. Voici quelques raisons qui devraient inciter les novices à franchir la porte de l’atelier:

  • On travaille un thème durant toute l’année (« Le corps et le portrait » en 2016/2017, « Perspectives et dessin d’observation » l’année précédente), cela permet de consolider ses acquis de séance en séance.
  • Claire fait faire beaucoup de copie de croquis de maître, et quasiment pas de modèle vivant qu’elle juge moins adapté aux débutants.
  • En cours on prend le temps de peaufiner les dessins (Claire n’est pas fan des esquisses rapides pour les débutants).
  • Des séquences de théorie où Claire montre les techniques aux élèves.

Au-delà de l’aspect beginners-friendly de ses cours, Claire a une vraie réflexion concernant l’enseignement du dessin. Pour elle, l’acte de dessiner est un acte global qui suppose de savoir regarder le sujet dans sa totalité et non d’en analyser séparément les parties pour ensuite les reporter sur la feuille. C’est justement en refusant les recettes toutes faites (par exemple reporter les distances sur la feuille en les mesurant bras tendu avec le crayon) que l’on peut parvenir à dédramatiser l’acte de dessiner et prendre confiance en soi.

Un cours fait pour les débutants

Claire Castagnet est une ancienne élève des Beaux-Arts de Paris. Contrairement à beaucoup de peintres professionnels pour qui l’enseignement est une activité venue se greffer à leur carrière au fil des années, elle a toujours souhaité enseigner le dessin et la peinture. En parallèle de sa carrière de peintre elle a commencé à enseigner dans une prépa aux Beaux-arts puis aux Ateliers d’Artistes où elle donne des cours de dessin et peinture depuis cinq ans.

Son enseignement s’adresse tout particulièrement aux novices. Le niveau est plus homogène que dans d’autres ateliers où les  grands débutants côtoient parfois des professionnels des métiers de la création ou des amateurs confirmés. Dans ses cours, quasiment pas de modèle vivant. Elle pense que le plus formateur pour un débutant est de faire de la copie de croquis de maître. Le modèle vivant est certes une pratique très séduisante, stimulante et qui permet de beaucoup progresser, mais Claire pense que c’est une discipline parfois intimidante pour les débutants. Par ailleurs elle suppose une concentration et une énergie qui n’est pas toujours facile à mobiliser dans un cours du soir amateurs.

Une autre spécificité des cours de Claire est de reposer sur un thème choisi pour l’année. Les années précédentes ç’avait été « La perspective et le dessin d’observation » et « Le paysage ». En 2016/2017 ce sera « Le corps et  le portrait ». Au programme, copies de croquis de maître (nus et personnages habillés), copies de portraits d’après plâtres, peut-être un peu de modèle vivant… Au cours de l’année on aborde successivement les principales techniques du dessin et de la couleur: mine de plomb, fusain, craie conté, encre de chine et plume, lavis, pastels secs et gras, aquarelle, acrylique.

cours de dessin à l'atelier d'artistes de dupleix

Une professeure qui a développé une réelle pédagogie

Claire n’a que trente ans mais elle a déjà derrière elle presque dix ans d’enseignement. Elle a donc eu le temps de développer sa propre pédagogie. La plupart des professeurs de dessin disent qu’apprendre à dessiner c’est « apprendre à regarder ». En assistant au cours de Claire et en discutant avec elle, cette phrase est devenue limpide. Pour elle il est important d’avoir une vision globale du sujet: « Apprendre à dessiner une main, apprendre à dessiner un pied ça n’existe pas. C’est dans les mauvais manuels! Il faut savoir dessiner un sujet dans sa globalité ». Il faut faire confiance à son « cerveau droit », qui permet d’avoir une vision d’ensemble, intuitive, par opposition au cerveau gauche qui lui est analytique et cherche à identifier des règles de construction. Un exemple très simple: en prenant les proportions, le bras tendu avec le crayon en main, pour ensuite reporter chaque partie du corps sur la feuille, on a plutôt tendance à utiliser notre « cerveau gauche ». Claire ne préconise donc pas cette méthode pourtant très répandue. Idem lorsqu’elle me dit ne pas aimer appliquer les règles de proportions fixes (par exemple dessiner un corps qui fait sept fois la taille de la tête). Ces recettes éloignent les apprentis dessinateurs de la vision globale du sujet, sont souvent stressantes et peuvent ôter le plaisir du dessin. Au contraire avoir une vision globale du sujet permet de développer la confiance en soi et en son regard.  Cette notion de confiance est très importante pour Claire. Et elle veut que ses élèves soient à l’aise et détendus dans son atelier, après être passée voir tout le monde elle propose systématiquement à la cantonade du thé et du café!

Apprendre à dessiner une main, apprendre à dessiner un pied ça n’existe pas. C’est dans les mauvais manuels! Il faut savoir dessiner un sujet dans sa globalité.

Beaucoup de professeurs, surtout en modèle vivant, demandent à leurs élèves de réaliser un maximum de croquis à partir de poses rapides pour acquérir les bases de la construction et aiguiser le regard. Pour Claire la pose rapide est effectivement un excellent exercice mais elle considère qu’il faut déjà un petit bagage technique pour en tirer pleinement parti. Chez les débutants cela risque de déboucher sur des tours de main stéréotypés, un traitement trop superficiel et des difficultés à aller vraiment au bout du dessin. Elle préfère donc que ses élèves prennent leur temps et peaufinent leur dessin. En un cours de trois heures, un novice réalisera en moyenne un ou deux dessins. Elle souhaite que les élèvent corrigent et retravaillent leurs esquisses, l’usage de la gomme est encouragé dans ses cours.

Savoir dessiner c’est une compétence globale, ça n’existe pas quelqu’un qui dessine un corps comme Rembrandt et qui rate un chat!

Quand on débute le dessin ce sont souvent les mêmes consignes qui reviennent: faire attention aux axes, aux volumes, dessiner en partant de l’intérieur et non des contours… Lors du cours auquel j’ai assisté j’ai pu constater que Claire savait très bien transmettre ces principes à ses élèves. « On ne va pas commencer en dessinant les contours extérieurs du torse, le droit et le gauche, au contraire on va partir d’un point central et d’un axe médian auxquels on reviendra systématiquement. » De même on dit toujours aux débutants de ne pas griffonner de ne pas faire d’à-coups avec leur crayon. Claire donne à ses élèves une illustration lumineuse de cette consigne: « Quand vous étiez petit vous n’avez pas appris à tracer vos lettres par à-coups, au contraire vous vous appliquiez à les tracer de manière continue. Eh bien c’est pareil en dessin. »

Là tu as travaillé trop en contours, on a l’impression que c’est une scène de crime avec un corps détouré à la craie blanche!

Au début des cours Claire fait des exposés théoriques, cela peut aller de 15 minutes à plus d’une heure (notamment en morphologie où il y a beaucoup de choses à savoir). Pendant l’exposé elle fait une démonstration des techniques et des principes que les élèves devront ensuite appliquer. Le jour où j’ai assisté au cours, quatorze élèves étaient présents, c’est le maximum à l’atelier. Selon moi c’est plutôt la limite haute pour un cours de dessin, mais la professeure arrive à gérer, ses corrections sont précises et après chaque passage l’élève en a toujours pour au moins 15 minutes pour corriger le tir ou poursuivre, en attendant le prochain passage. Dans le groupe, beaucoup de quarantenaires et cinquantenaires, des 20-30 ans et deux ados… Tout le matériel est fourni. Deux dimanches par mois Claire organise un stage de 10 à 17 heures. Ces stages sont ouverts au débutants et sont une bonne manière de s’initier si l’on n’a pas le temps en semaine.

 

Et également sur Haut les cours!… Le collectif d’Un atelier à l’autre propose également des cours et des stages dédiés aux débutants. Pour des cours encore plus académiques où les niveaux sont mélangés, regardez les cours du Conservatoire de dessin et de peinture de Paris.

Les recommandations du professeur:

  • Toujours dessiner en partant de l’intérieur du sujet, jamais de ses contours
  • Avant de se mettre au modèle vivant on peut consulter le livre Anatomie artistique du Dr. Paul Richer

Retrouvez les œuvres de Claire Castagnet sur l’œuvre et l’atelier

Quelques exemples des travaux des élèves

[huge_it_gallery id= »9″]

7 comments

  • Excellents cours de dessin ou l’on progresse rapidement et ou on apprend dans une très bonne ambiance !

  • A près de 80 ans j’ai suivi trois années de suite les cours de Claire. Je ne peux en dire que du bien. Grâce à elle j’ai fait des choses très réussies et bien des fois j’en ai tiré une grande satisfaction. Elle m’a fait découvrir notamment Georgia O’Keefe… Aujourd’hui je suis passé à autre chose, la peinture à l’huile où j’utilise tout ce qu’elle m’a appris. Bravo Claire!

  • Je n’avais jamais fait de dessin avant de venir aux cours de Claire.
    Elle m’a donné envie de progresser et m’a toujours encouragée.
    L’ambiance est très agréable et je CONTINUE….

  • Je me rends à mon cours de dessin avec un tel plaisir ! Claire nous guide et nous encourage ! mon entourage est très fier de mes progrès ! et moi très fière de moi !! je recommande ce cours !

  • Cet atelier est magique. Même si le lieux est superbe c’est surtout Claire la magicienne !
    Grâce à son talent, sa pédagogie innée, sa bienveillance et sa convivialité, elle nous fait progresser dans la joie et la bonne humeur ! Un grand merci à toi et à la semaine prochaine !
    Sylvie Maitrot

  • Ça fait au moins deux ans que je passe devant cet atelier avec envie.
    N’ayant pas dessiné depuis ma scolarité j’hésitais et cette année j’ai franchi le pas.
    Au premier cours j’ai eu beaucoup de plaisir et j’ai été très étonnée du résultat.
    Il faut dire que Claire est une prof extra, elle sait nous mettre à l’aise et sa méthode d’enseignement basé sur l’observation est géniale
    Comme elle dit tout le monde peut dessiner si on sait de garder.
    Elle sait nous encourager.
    Merci Claire pour tout ça
    Moca

  • Je ne ferai que confirmer les commentaires
    Précédents.
    Claire est un prof formidable,pédagogue,
    Exigeante, déterminée, inovante, agréable encourageante.
    Donc vous êtes sur de progresser.

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *