Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
  • Cours glamour: mardi 20h30-22h (Carreau du Temple, Paris 3); jeudi 21h-22h30 (Centre Barbara, Paris 18)
  • Cours tonus (Barbie GIs et Bimbo Commando): jeudi 12h30-13h30 (Carreau du Temple, Paris 3) et 20h-21h (Centre Barbara, Paris 18)
  • Cours de barre au sol: le samedi (Gymnase Marie Paradis, Paris 10)
  • Stages: jours et horaires variables, principalement le week-end (en général aux Mains d’Oeuvres de Saint-Ouen ou au Studio Bleu Paris 10 le mercredi soir et les dimanche après-midi )
  • Avec adhésion (25 euros par an):
    • cours tonus (1H): 10 euros
    • cours glamour (1H30): 15 euros
    • carte valable pour 20 heures de cours: 180 euros, soit 9 euros l’heure

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

On aime

  • Une conception du burlesque tonique
  • L’accent mis sur le groupe et le bon accueil des nouvelles élèves. Débutantes attirées avant tout par le solo, passez votre chemin!
  • Pas uniquement des cours de burlesque pur mais également des cours orientés fitness permettant une entrée en douceur dans l’univers du burlesque
  • Verdict: Le cours de burlesque et d’effeuillage de référence à Paris

Contacter le prof / InscriptionRéserver un stageOffrir ce cours

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Juliette est la fondatrice de la première école de cabaret et d’effeuillage burlesque à Paris. Elle propose un enseignement du burlesque et de l’effeuillage résolument tonique. Etre une séduisante femme fatale, pin-up ou baby doll, quelle que soit sa corpulence, cela demande un minimum d’efforts! Et il semble qu’un peu de travail de maintien musculaire soit la première étape pour faire une bonne Fille de Joie, avant même les minauderies d’effeuillage à la Dita Von Teese. Outre les cours purement glamour, Juliette propose également des cours plus orientés fitness mais dont l’objectif reste tout de même de « produire des pures meufs » comme l’École le proclame fièrement sur son site web. A l’opposé d’une vision très individualiste du burlesque, symbolisée par le show en solo, Juliette privilégie le collectif dans son enseignement pour amateurs et dans les spectacles qu’elle donne avec ses élèves.

Un cours pour découvrir le burlesque

Juliette insiste dessus, l’effeuillage n’est qu’un aspect parmi d’autres dans ses cours de burlesque. Enlever ses vêtements, aussi sexy soit la manière dont on le fait, est loin d’être le cœur de ses cours! En revanche apprendre à se tenir, à avoir un maintien, voilà qui est plus intéressant. C’est cela qui va développer un véritable glamour, et la confiance en soi qui va avec. « A mes élèves je dis que dans ce cours on va jouer la comédie, faire de la danse, du sport, que l’on va s’étirer… pas qu’on va apprendre à se déshabiller! » me dit Juliette. D’ailleurs plus que les mots d’effeuillage et de burlesque, c’est peut-être celui de « cabaret » qui exprime le mieux ce qu’elle propose. Le cabaret, c’est un mélange à parts égales de danse et de théâtre.

Bien que la finalité soit toujours la séduction et la confiance en soi, Juliette a réparti ses cours en deux catégories: les cours tonus et les cours glamour. Dans les cours tonus il n’y a pas d’acting: l’aspect théâtre du cabaret est absent. On fait de la barre au sol, des assouplissements (en trois mois les élèves un minimum assidues font le grand écart!) Juliette y met un peu de body boxing et du renforcement musculaire. Le jeudi soir, c’est le cours « Barbie GIs »: pour les Barbies qui veulent faire une heure de boxe, abdos, pompes, squats… sur une bande son qui mélange allègrement tous les morceaux un peu girly et punchy.

cours de burlesque et d'effeuilllage avec Juliette Dragon
Le titre de ce selfie pris par Juliette: « Graou Initiation »!

 

Juliette conçoit ces cours « tonus » comme une préparation aux cours « glamour ». « Il faut être un minimum musclée pour commencer à avoir le maintien d’une pin-up et tenir les poses! ». Mais il n’y a aucune obligation: certaines filles suivent des cours « tonus » sans cours « glamour » et inversement.

La morphologie n’a pas d’importance, en revanche ce que je demande aux filles c’est d’avoir un maintien: on peut être ronde et tonique et au contraire mince et toute molle.

Le coeur de l’enseignement de Juliette c’est le body language: « Selon les axes et le positionnement de leur corps les filles en disent beaucoup sur leur sexualité, leur niveau de confiance, leur positionnement social… Je leur apprends à faire mentir le corps pour avoir l’air sûres d’elles (ou au contraire timides et effarouchées quand c’est l’effet recherché).  »

Les cours de glamour reposent sur l’acquisition d’un certain nombre de techniques. Un des premiers trucs que les filles apprennent est de marcher en talons et de prendre la betty boop position: genoux collés, pieds écartés et hanches légèrement tournées. Quelle que soit la corpulence ça met la silhouette en valeur!

Un cours de glamour dure une heure trente: 30 minutes d’échauffement, 5 à 10 minutes de danse exotique et d’isolations, quelques abdos et fessiers. Juliette passe ensuite à la partie burlesque à proprement parler: une marche en talons, une technique (le fameuse betty boop position par exemple) puis la chorégraphie du moment pendant 40 bonnes minutes.

Les modèles de femmes séductrices

Elle travaille beaucoup autour des archétypes de femmes séductrices: la Pin-up et la Femme fatale principalement. La Pin-up, c’est la proie effarouchée, elle rassure l’homme quant à sa virilité. La Femme fatale au contraire empiète sur la virilité de l’homme. Au sujet des archétypes de femmes, Juliette en profite pour parfaire mon éducation en précisant pour moi la distinction entre la Baby doll et la Lolita. La Lolita c’est l’adolescente qui joue à la femme, la Baby doll c’est la femme adulte qui joue à l’adolescente. Je suis content d’avoir appris ça! (un livre en anglais qui développe une approche féministe du rôle de la pin-up).

Une fille qui se tient joliment, qui sait vraiment jouer la séduction est beaucoup plus attirante qu’une nana qui enlève ses vêtements sans savoir se tenir.

Juliette a des élèves de 18 à 70 ans, des femmes de toutes les professions, des jeunes mamans qui veulent regagner leur féminité, récupérer ou accepter leur corps après l’accouchement. Elle accueille aussi des comédiennes qui ont un besoin précis pour un rôle: elle me parle d’une élève que lui a envoyée un metteur en scène qui pour un Marivaux voulait une ingénue fofolle!

Les cours réguliers sont tous niveaux, cela fait partie de sa philosophie: mélanger débutantes et expérimentées. C’est important pour elle que les filles se mélangent et forment un groupe soudé. Preuve de l’accent qu’elle met sur le collectif, les spectacles se font systématiquement en groupe. Les débutantes qui fantasment sur le solo et la scène pour soi toute seule risquent d’être déçues. Cela dit, pour monter sur scène avec le Cabaret de l’Ecole des Filles de Joie il vous sera demandé, non pas des années du burlesque derrière vous, mais au moins un certain niveau d’assiduité et d’investissement au sein du groupe. Pour un autre cours que nous référençons qui met en avant une notion de sororité et un travail sur la féminité, nous vous recommandons celui de Yasmine Louati en danse orientale.

En burlesque ce qui m’intéresse c’est le groupe: réconcilier les femmes avec leur féminité passe souvent par la solidarité du groupe

Sauter le pas du cours glamour n’est pas facile pour tout le monde. Juliette me parle de filles qui mettent deux ou trois ans à se décider avant de pousser la porte du cours. Mais les marques sont vite prises: « Fréquemment une fille qui vient pour la première fois et qui ne s’est pas sentie à la hauteur est surprise d’apprendre, en discutant avec des nanas qui lui étaient apparues expertes, que celles-ci ne sont là que depuis quelques semaines. »

Juliette organise régulièrement des master class avec des invitées extérieures : claquettes, french cancan, danse orientale tribal fusion, mime, hula hoop… Un autre cours qui pourrait vous intéresser dans la vaste catégorie du burlesque et des danses exotiques et sexy sont les cours de Pole dance de Doris Arnold à Pont de Sèvres. Et si le burlesque vous attire pour ses aspects scéniques et théâtraux, pourquoi ne pas également découvrir notre choix de cours et ateliers de théâtre et d’impro?

Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.