Découvrez les danses urbaines et afro, dans un esprit multiculturel

Horaires et lieux

  • 15, rue Desargues, Paris 11
    • Dancehall intermédiaires: mercredi de 19h à 20h30
    • Street jazz débutants: mercredi de 20h30 à 22h
    • Afro « amapiano » (danse d’Afrique du Sud) intermédiaires: samedi de 12h à 13h30
    • Afro débutants: dimanche de 14h à 15h30
    • Hip hop débutants: dimanche de 18h à 19h30
    • Programmes START et Go Ladies: nouveau programme tous les 3 mois (utilisez les boutons « Contacter le prof » ou « Stages » ci-dessous pour vous renseigner).

Tarifs

  • Cours à l’unité: 14€
  • Cours avec l’adhésion annuelle à l’association (50€): 9,5€
  • Programmes 3 mois (1 cours / semaine): 150€

Carte et formulaire de contact

Pauline a lancé un concept très innovant de studio de danse. Cela partait de deux constats. Le premier: commencer une danse urbaine à Paris peut être intimidant car les cours sont souvent peu adaptés aux débutants et marqués par un esprit show-off et compétitif. Le second constat: la danse peut être un formidable outil pour créer de la cohésion sociale, notamment entre des personnes qui viennent d’horizons géographiques divers. Les cours du studio sont donc accessibles, dans de nombreuses disciplines: hip hop, afro, dancehall, street jazz… et ils sont donnés par des profs « nouveaux arrivants » venant de pays divers: Mali, Guinée-Conakry, Afrique du Sud… Autres avantages, la taille des groupes est raisonnable (15 élèves maximum) et la durée des cours laisse suffisamment de temps pour apprendre (1h30 au lieu d’une heure comme cela se pratique dans beaucoup de studios).

On aime

  • Des cours qui rendent accessibles les danses urbaines, loin de l’esprit intimidant et « compète » de certains studios
  • Les programmes sur 3 mois (START, Go Ladies…), parfaits pour s’initier
  • Les professeurs « nouveaux arrivants », bons danseurs et pédagogues
Contacter le prof

Rendre les danses urbaines et afro accessibles, dans une approche multiculturelle

Pauline a créé son école de danse avec un triple objectif:

  • Rendre les danses urbaines et afro accessibles à tous, là où de nombreux cours à Paris peuvent être intimidants pour les débutants.
  • Utiliser la danse pour créer du lien entre des personnes qui sinon ne se seraient pas rencontrées.
  • Mettre en avant des professeurs de danse « nouveaux arrivants », c’est à dire des personnes récemment arrivées en France, aux grandes qualités de danseur/euse et de pédagogue.

Plusieurs cours de danses urbaines et afro sont proposés: dancehall, street jazz, hip hop, afro (dans différents styles)… La plupart des cours sont tous niveaux, le but est que vous n’ayez pas peur de pousser la porte de la salle de danse. L’accessibilité est le maître mot de l’école, que vous ayez une expérience préalable en danse ou non. La salle de 65m² permet d’être à l’aise, d’autant que le but de Pauline n’est pas de proposer des cours bondés. Il y a une quinzaine de participants maximum par cours.

Je trouvais l’approche des studios de danse parisiens trop « compète », notamment en danses urbaines.

Pauline a aussi mis en place des programmes d’initiation sur 3 mois à raison d’un cours par semaine. Il y a le programme START, dédié aux débutants, qui permet de s’initier à plusieurs disciplines comme le hip hop, l’afro, le street jazz. Ou encore le programme Go Ladies, dédié aux femmes pour progresser dans un cadre de confiance, à base de danse afro, heels (danse en talons) et twerk. Girl power garanti!

Une des originalités de l’école est de faire appel à des professeurs de danse, dits « nouveaux arrivants ». Ce sont des professeurs étrangers arrivés récemment en France: il y a par exemple Soumaila, danseur et chorégraphe malien, Andy danseuse sud-africaine ou encore Mams qui vient de Guinée-Conakry.

Nous croyons en un monde où chacun a sa place et peut être reconnu comme un talent avant une étiquette. C’est pourquoi nous mettons en valeur les danseurs réfugiés et nouveaux arrivants.

Exemple avec Soumaila, prof d’afro

Soumaila Tounkara est ancien élève du conservatoire du Mali. Outre son activité d’enseignement de la danse afro, il a travaillé avec des compagnies professionnelles (Aly Karembé, Trio d’Afrique…) et chorégraphié des spectacles.

Soumaila me dit que le public de son cours est très mélangé. Il y a des grands débutants en danse et des élèves plus confirmés. Un cours se déroule en général de la façon suivante: on commence par un échauffement avec de petits steps, souvent en cercle; puis vient le travail de chorégraphie (on passe en moyenne deux semaines sur une chorégraphie); et à la fin du cours on se remet en cercle pour une petite partie d’impro qui donne à chacun l’occasion de se lâcher, mettre en pratique ce qu’il a appris, ou simplement s’amuser.

La danse afro c’est un mélange entre danses africaines traditionnelles, hip hop, dancehall…

Les cours durent 1h30. Par rapport à un cours d’une heure qui laisse parfois sur sa faim, cela laisse assez de temps pour s’échauffer, travailler une chorégraphie et proposer des improvisations personnelles. Parmi les musiques qu’il utilise Soumaila me cite Nocembo (Afrique du Sud), Wizkid et Davido (Nigeria).

Pour lui il est important que le cours de danse soit un moment de création de lien entre participants. L’idée n’est pas que chacun apprenne les pas dans son coin puis rentre chez soi. C’est une des vocations du studio que de créer des liens entre participants. Le lieu accueille d’ailleurs d’autres événements et activités que les cours de danse, autour de la multiculturalité et du partage, toujours dans l’idée de faire se rencontrer les personnes et les univers.

Également sur Haut Les Cours: découvrez les cours d’afro-jazz de Sabrina dans le 19ème. Pour vous initier aux danses traditionnelles maliennes il y a les cours de Moïse à Ivry-sur-Seine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez également aimer ces cours

Sorry, no posts were found.