Développer sa créativité à travers les textes

Horaires et lieux

  • Ateliers travail de scènes :
    • Lundi (tous niveaux) : 19h30 – 22h30 : 79, boulevard Voltaire, 75011 – Métro Saint-Ambroise
    • Mercredi (tous niveaux) : 20h-22h30 : Espace Silvia Monfort – 2 bis, rue Elzévir, 75003 – Métro Saint-Paul
    • Jeudi (confirmés) : 19h30-22h30 : 79, boulevard Voltaire, 75011 – Métro Saint-Ambroise
  • Ateliers de création de pièce (pour les personnes ayant déjà une expérience théâtrale):
    • Lundi : 19h30-22h30 : 79, boulevard Voltaire, 75011 – Métro Saint-Ambroise
    • Mardi : 19h30-22h30 : 79, boulevard Voltaire, 75011 – Métro Saint-Ambroise
  • Cours pour les adolescents (14-18 ans):
    • Mercredi: 17h-19h : 79, boulevard Voltaire, 75011 – Métro Saint-Ambroise

Tarifs

  • Atelier travail de scènes : 770 euros par an
  • Atelier-création : 970 euros par an
  • Cours adolescents: 600 euros par an
  • 12 inscrits maximum pour les Ateliers travail de scènes ; 8 à 10 inscrits maximum pour les Ateliers création de pièce.

Les inscriptions se font à l’année mais les cours sont payables au trimestre.

Carte et formulaire de contact

Si l’on devait choisir une formule pour décrire les cours de théâtre amateurs d’Emmanuel ce serait sans doute « faire du théâtre, c’est placer les textes au premier plan ». Il consacre beaucoup d’efforts à trouver de beaux textes, variés et nombreux. Il veille aussi à les choisir en fonction de la personnalité et du potentiel de chacun. Mais pour autant il ne délaisse pas les exercices théâtraux et les aspects corporels: la durée des cours, trois heures, permet d’avoir du temps à la fois pour les scènes et pour le travail technique. Il a aussi créé des cours dénommés « Ateliers de création de pièce » qui sont dédiés aux élèves très motivés ayant au moins une petite expérience théâtrale en amateurs. Le but de ces ateliers est de proposer un  travail technique approfondi, de monter une pièce entière et pourquoi pas de continuer à la jouer au-delà du spectacle de fin d’année comme le ferait une authentique troupe.

On aime

  • Les efforts faits par Emmanuel pour choisir les textes : ils sont variés, adaptés à chaque élève et nombreux.
  • Les ateliers création de pièce pour préparer une pièce entière.
  • La qualité des spectacles de fin d’année.
  • L’ouverture d’un cours adolescents (14-18 ans).
Contacter le prof

L’importance des textes

Emmanuel me le dit d’emblée, il est conscient que les élèves viennent faire du théâtre avant tout pour le plaisir, pour se changer les idées : « je considère que bien souvent j’apporte à mes élèves leur moment de détente de la semaine » me confie-t-il.

Ses cours reposent sur le travail des textes, mais comme cela ne peut suffire il propose aussi tout au long de l’année un travail technique à base d’exercices théâtraux et d’improvisation. Ce double travail, travail des scènes et travail de technique théâtrale, est permis par la durée des cours, 3 heures.

Dans les ateliers « travail de scènes » on ne prépare pas une pièce entière pour le spectacle de fin d’année : trop lourd à monter et souvent inadapté aux groupes amateurs hétérogènes et nombreux. Emmanuel ne définit pas non plus de fil rouge ou de thème pour le choix des scènes. Ce qui importe c’est la qualité des textes et l’adéquation entre le personnage et l’élève. Je trouve très intéressant ce choix de ne pas avoir de contrainte de thème pour le spectacle. Cela ouvre considérablement le répertoire des textes possibles, on peut aller piocher où l’on veut.

Dans les ateliers « création de pièce » les élèves travaillent une pièce complète. Ces ateliers s’adressent aux personnes ayant déjà une petite expérience théâtrale (et surtout très motivées). La mise en place de ces ateliers création de pièce résultait d’une envie personnelle qui a croisé celle d’anciens élèves à la recherche d’un travail plus soutenu.

On a neuf mois pour préparer le spectacle, mais si on rapporte ça à du temps plein c’est quinze jours seulement, pour une représentation de 2h30. On commence donc à travailler les textes dès la fin septembre !

Les idées de scènes viennent en général d’Emmanuel, mais les élèves sont vivement encouragés à proposer des textes. Il prend ce travail de sélection très à cœur, d’où la grande diversité et qualité des textes travaillés. Impossible d’identifier un genre ou un auteur qui aurait sa prédilection.

Pour Emmanuel on peut tout jouer dans un cours amateurs, y compris les pièces les plus classiques (pour info il adore faire travailler les alexandrins). Selon lui les grands classiques restent actuels : « Dans Bérénice de Racine, les émotions de Bérénice et de Titus sont intemporelles. Un couple qui se sépare bien que l’amour soit là, ça existe dans les années 2020! ».

Emmanuel parvient à s’adapter à la diversité des profils et des envies des élèves

Dans les ateliers « travail de scène » chaque élève travaille deux ou trois scènes minimum pour le spectacle. Cela offre donc la possibilité d’améliorer sa palette de jeu par des scènes variées: « un élève doit pouvoir toucher à des registres et des époques différents durant l’année, il peut se balader dans le théâtre classique, contemporain, la tragédie, la comédie… » Ainsi Emmanuel peut donner à l’élève une scène qui correspond à sa personnalité et s’appuie sur ses points forts et une autre qui s’en éloigne et présente un challenge. Il fait cela en douceur, il souhaite ouvrir des portes mais n’impose rien: « Je dis à mes élèves : ne refusez pas une scène par principe, parce qu’elle vous paraît difficile.

En revanche, si pour une raison personnelle vous sentez que vous ne pourrez pas la jouer, surtout dites-le-moi, n’ayez pas peur de refuser ! » Il m’a semblé évident qu’Emmanuel ne fait pas partie de ces professeurs parfois brusques avec leurs élèves et essayant de les pousser contre leur gré.

Un élève doit pouvoir toucher à des registres et des époques différents durant l’année, il peut se balader dans le théâtre classique, contemporain, la tragédie, la comédie…

Dans les ateliers « création de pièce » destinés aux confirmés, les trois premiers mois de l’année seront essentiellement consacrés à la technique théâtrale, au travail des émotions et au choix de la pièce. Il souhaite sortir des grands classiques qui ont souvent des distributions déséquilibrées entre grands et petits rôles et où certains acteurs sont donc mieux lotis que d’autres. Emmanuel privilégie les auteurs contemporains, souvent des pièces méconnues: « j’aime bien me confronter à des choses que je ne connais pas, que les élèves et le public ne connaissent pas ».

Voici quelques exemples de scènes présentées lors des spectacles de fin d’année: Un tramway nommé Désir de Tennesse Williams, Si ça va, bravo de Jean-Claude Grumberg, Marion de Lorme de Victor Hugo, La réunification des deux Corées de Joël Pommerat, Les larmes amères de Petra Van Kant de Rainer Fassbinder, Lysistrata d’Aristophane, On va faire la cocotte de Georges Feydeau, Le mot qui commence par M d’Alan Ball, Les Bonnes de Jean Genet, Les Précieuses ridicules de Molière, Roméo et Juliette de Shakespeare, Une interview de Mark Twain, Marie Tudor de Victor Hugo, Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes, Le Médecin malgré lui de Molière, Bérénice de Racine, Une demande en mariage de Tchekov, Hamlet de Shakespeare.

Et également sur Haut les cours!… Mathieu propose un cours de théâtre tous niveaux (Paris 10) laissant un peu plus de place aux exercices théâtraux et d’improvisation en début d’année. Les cours de Cédrick (Paris 18) sont réservés aux confirmés, on y prépare souvent une pièce, parfois de l’écriture de spectacle par les élèves, de plus Cédrick adore faire travailler des scènes de films.

4 réflexions au sujet de “Développer sa créativité à travers les textes”

  1. Plaisir et Créativité,
    Dès les premiers cours, j’ai été très enthousiaste et cela s’est confirmé et renforcé au fil des années.Il y a dans ce cours de théâtre du dynamisme, de la créativité, un esprit d’équipe bienveillant, un chef d’orchestre hors pair, tous les ingrédients sont présents pour renouveler d’une année sur l’autre son inscription.
    Ces cours de théâtre sont des petites fenêtres de bonheur dans la semaine!

    Répondre
  2. C’est un plaisir d’avoir rejoint les cours d’Emmanuel ! une 2è année qui s’achève et une 3ème année qui s’annonce !! 
    Merci Emmanuel pour ta bienveillance, ta justesse et ta bonne humeur. 
    Une large palette d’auteurs à découvrir et/ou retravailler selon.
    Grand intuitif, Emmanuel excelle dans la direction d’acteurs alliant le savoir-être et le savoir-faire sur scène, conduisant chacun aux confins de ses possibilités 🙂 
    A cela d’ajouter un groupe tout aussi génial que divers. Cela donne un doux cocktail explosif !  que je retrouve avec plaisir tous les jeudis et pas que 😉 
    Caroline

    Répondre
  3. Déjà 5 ans que je suis les cours du jeudi !! Scènes variées ! J’ai pu tester toute une palette de personnages et je ne m’en lasse pas. Nous apprenons dans la bonne humeur sous la direction bienveillante mais si juste d’Emmanuel. Ces cours sont des petits bonbons que l’on déguste chaque semaine sans jamais se lasser ! Un pur bonheur !

    Répondre
  4. Je n’avais jusque là pas osé m’inscrire à un cours de théâtre, et c’est cet article qui m’avait donné envie de tester le cours d’Emmanuel il y a un an.
    Au terme de cette année je peux dire que ça a été très bénéfique pour moi : ça m’a permis de sortir de ma « zone de confort » dans un cours ou prof et élèves sont tous bienveillants. Je trouve qu’Emmanuel est très délicat, et qu’il choisit très bien les scènes qu’on va présenter au spectacle. Il nous pousse à nous dépasser sans être brusque. Pour tous les gens sensibles et qui ont une curiosité pour le théâtre je vous encourage à aller au cours d’Emmanuel!! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez également aimer ces cours