Lieux et horairesTarifs
  • ACSEMD, 6, rue Hippolyte Maindron, Paris 14, M°Pernety (L. 13) ou Mouton-Duvernet (L.4)
    • Cours de théâtre: jeudi de 20h à 22h
    • Stages d’impro: dimanche de 15h à 18h (une fois par mois) 

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Année: 585€ (tarif réduit 495€)
  • Stages d’impro (3 heures): 20€

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

On aime

  • L’exigence des exercices techniques proposés par Tatiana
  • Un enseignement cohérent reposant sur l’Actors Studio
  • Un cours rythmé et intensif

Contacter le prof / InscriptionRéserver un stageOffrir ce cours

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
Dans son cours de théâtre Tatiana met l’accent sur l’apprentissage technique du jeu d’acteur. Cet apprentissage est en effet un préalable avant de passer aux textes. Avec des comédiens débutants, négliger la technique pour privilégier trop rapidement le travail des textes c’est en effet prendre le risque de faire des scènes manquant de relief. Dans le cours, les exercices techniques jouent donc un grand rôle: c’est un vrai training d’acteur qui permet de travailler en profondeur la spatialisation, le rythme, la voix, la connexion avec les partenaires , le corps… Tatiana propose une méthode qui repose largement sur l’Actors Studio et sur un jeu « vrai », qui cherche à gommer la frontière entre le texte et l’acteur. Les élèves jouent un spectacle en fin d’année qui peut être une pièce complète ou bien un montage de scènes.

L’importance du travail technique, avant de passer aux textes

Dans certains cours de théâtre amateurs les textes sont travaillés très vite, dès le début d’année. Tatiana pense au contraire qu’il ne faut pas se jeter trop vite sur les textes. Elle me l’explique: « Quand tu donnes trop vite un texte à des personnes qui ne sont pas comédiens de métier, ils vont en faire des tonnes, ils vont mettre des effets là où ça n’a pas lieu d’être, ils vont faire du plaqué. »

Par ailleurs les comédiens débutants ont tendance à se faire dicter leur conduite par le texte comme si leur objectif était de le dire plutôt que de vraiment jouer une scène. Cela explique que bien souvent ils le débitent trop vite, sans se permettre d’introduire des silences ou de faire varier le rythme. Tatiana illustre cette idée par cette magnifique sentence: « Plus grand est le comédien, plus grande est sa pause. »

Au début de l’apprentissage, le texte doit donc rester au second plan. Par exemple, le jour où j’ai assisté au cours, elle a donné à travailler un texte décrivant la composition d’un médicament aux ingrédients tous plus farfelus les uns que les autres. L’idée était de travailler ce texte avec des intonations et des rythmes différents, qu’importe si le texte en lui-même ne signifiait rien!

Tout au long de l’année, Tatiana propose un training d’acteur solide à base de nombreux exercices techniques. Mais évidemment à mesure que l’année avance le travail des scènes prend de plus en plus de place. Lors du cours auquel j’ai assisté j’ai été agréablement surpris par la variété et la qualité des exercices proposés. Certains n’étaient pas évidents du tout: exercices de rythme, de marches, de connexion avec les partenaires, exercices vocaux…

tatiana karma prof de théâtre
Crédit photo: Olivier Allard

Elle s’inspire beaucoup des méthodes de l’Actors Studio et de Stanislavski. Selon elle ces méthodes doivent permettre de « désacraliser le texte » pour éviter qu’il ne soit un obstacle entre l’acteur et son personnage. En cela elle s’oppose à d’autres traditions théâtrales, comme celle issue de Bertolt Brecht. Prenant le contre-pied de l’Actors Studio, Brecht prône la création d’une distance entre l’acteur et le personnage. Au contraire dans l’Actors Studio, le comédien cherche à convoquer les émotions et les affects qui le rapprocheront du personnage. Le jeu de l’acteur doit exprimer une “vérité” personnelle. Cela conduit à un théâtre plutôt physique.

Ce qui est important c’est le personnage, ses intentions.

Tatiana insiste beaucoup sur la technique de l’acteur. Pendant le cours elle nous propose un exercice très exigeant qui consiste à lire un texte et à placer dans l’espace qui nous entoure le moindre élément de ce texte (personnage, objet, lieu, émotion…). C’est une excellente manière de rendre signifiant chaque morceau d’un texte et de créer du relief.

Le cours dure deux heures mais il est très intensif et Tatiana n’hésite pas à dépasser un peu si tous les élèves ne sont pas passés individuellement. Même si le travail est sérieux, le cours est ouvert à tout le monde, y compris grands débutants et personnes timides. Elle propose également une fois par mois un stage d’impro ouvert à tout le monde.

S’approprier les textes

Si la motivation des élèves le lui permet, Tatiana préfère préparer une pièce pour le spectacle de fin d’année plutôt qu’un montage de scènes. C’est méritoire et c’est ce qu’il y a de plus gratifiant pour les élèves! Cependant, certaines années le montage de scènes est préférable: c’est une formule plus souple et simple à mettre en place.

Par exemple, une année, avec un groupe particulièrement motivé, ils ont joué L’Ombre d’Evgueni Schwartz. L’année dernière ça a été un spectacle intitulé « Cinéma, cinéma » qui rassemblait un florilège de scènes mythiques du cinéma français. Seulement plutôt que d’essayer de reproduire les scènes au risque de les singer, les élèves se les sont complètement réappropriées. Par exemple en reprenant la scène la plus connue du Mépris de Godard ils ont inversé les rôles de Michel Piccoli et de Brigitte Bardot, l’homme se retrouvant à la place de la femme et la femme à la place de l’homme. Effet garanti! Ils ont aussi fait une version rappée de la Chanson des Jumelles des Demoiselles de Rochefort, j’aurais aimé voir ça. Sinon il y avait des scènes d’Hôtel du Nord, de Cuisines et dépendances, des Parapluies de Cherbourg

Une fois qu’on a lu la pièce plusieurs fois on va discuter ensemble des objectifs des personnages. Que veulent-ils? On a une petite part de liberté car nous comédiens pouvons décider de ce qu’on veut mettre en avant.

Pour les textes Tatiana aime bien aller voir du côté de Tchekhov, Matei Visniec (un auteur roumain), Evgueni Schwartz, Bernard-Marie Koltes, Dario Fo… Elle me dit qu’elle aime les textes qui ont de la profondeur sans pourtant aller vers les textes très classiques comme Shakespeare qui restent difficiles à jouer dans le cadre d’un cours loisirs.

Également sur Haut Les Cours:  pour un autre très bon cours, encore plus orienté théâtre physique et théâtre contemporain on vous conseille celui de Paul Francesconi. Pour un cours plus ludique on peut vous conseiller celui de Clémentine Amouroux ou celui de d’Alexandra Pardo.

Découvrez tous les cours de théâtre et impro recommandés
Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *