Lieux et horairesTarifsOrganisation
  • 135, boulevard Chanzy, 93100 Montreuil, Métro Robespierre (L.9)
    • Initiation au soudage à l’arc (1/2 journée): le samedi de 9h30 à 12h30 ou de 14h à 17h
    • Soudage à l’arc niveau 2 (1 journée, il est nécessaire d’avoir déjà pratiqué le soudage): un samedi par mois de 9h30 à 17h30
    • Initiation soudage au TIG (1/2 journée, il est nécessaire d’avoir déjà pratiqué le soudage): un samedi par mois de 14h à 17h
    • Afterwork initiation métal : jeudi de 18h à 20h30

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Formations sur une demi journée et afterworks: 69€
  • Formations sur une journée: 119€
  • Cours particuliers: 35€/h

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

Les outils et le métal sont fournis

On aime

  • Les formules sur une journée complète, idéales pour s’initier sérieusement
  • La plupart des techniques de base sont abordées
  • Le côté spectaculaire des formations: gerbes d’étincelles et métal en fusion!

Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
Julien est artisan métallier. Il est avant tout designer et créateur d’objets. Mais depuis quelques années il fait également profiter un public amateur de ses connaissances. Ses formations, notamment celles durant une journée, permettent de s’initier et de progresser dans le travail du métal et le soudage. Par exemple la formation de niveau 2 (pour les personnes ayant déjà suivi une initiation) vous permettra de réaliser en une journée une petite étagère murale en acier que vous pourrez ramener à la maison. Toutes les techniques de base du travail du métal sont abordées: découpe, perçage, soudage, finitions. Pour les projets personnels plus ambitieux vous avez la possibilité de prendre des cours particuliers. Une grande gamme d’outils (machines et électro-portatif) est disponible et les matières premières sont la plupart du temps fournies. Disons-le, ces formations, en plus d’être techniques sont également très fun. Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de faire jaillir des gerbes d’étincelles et de manipuler du métal en fusion!

S’initier aux techniques de bases du métal

Julien propose des cours d’initiation et de perfectionnement au travail du métal. Par travail du métal on entend plusieurs opérations: la découpe (de la prise des mesures au débit des pièces à la scie), le perçage, le soudage (principalement à l’arc électrique) et enfin les finitions. Plusieurs ateliers sont proposés:

  • L’initiation au soudage à l’arc qui permet sur une demi-journée de commencer à appréhender les outils et les techniques
  • Un atelier d’une journée pour les personnes ayant déjà réalisé l’initiation au cours duquel les participants réalisent un objet
  • Des afterworks le jeudi soir pour découvrir le travail du métal dans une ambiance détendue

Julien propose également des cours particuliers qui permettent d’avancer sur son projet personnel. Avant d’être formateur, il est artisan métallier et s’est fait une spécialité de la réalisation de pièce haut-de-gamme. Lorsque je l’ai rencontré il travaillait sur un projet de bibliothèque monumentale en métal de 16 mètres de long!

Le métal est par certains côtés plus facile à travailler que le bois. Il est parfois plus aisé de rattraper une erreur en métal!

Fabriquer une petite étagère murale en acier

J’ai assisté à l’atelier d’une journée au cours duquel Julien propose aux participants de réaliser une petite étagère en acier à fixer au mur. Les participants à cet atelier ont en général déjà fait le cours d’initiation. L’acier est le matériau travaillé dans les formations car il est économique et adapté à l’équipement de l’atelier. Dans cette formation le nombre de participants est limité à six.

Les élèves commencent par débiter des barres de métal, des cornières, à la scie circulaire en carbure (un matériau dur et résistant à l’usure composé de tungstène, carbone et cobalt). Coupés selon un angle de 45°, 4 morceaux de cornières leur permettront de réaliser un des deux plateaux de l’étagère.

découpe d'une barre d'acier à la scie circulaire
Le découpage d’une cornière à la scie circulaire

Évidemment il faut être très scrupuleux dans la prise des mesures et des angles. La découpe n’est pas une opération difficile mais il faut être attentif, par exemple aux variations de l’épaisseur découpée à mesure que l’on entame le métal.

cornières en métal découpées
Le squelette des plateaux de notre étagère

 

Une fois les barres d’acier découpées il faut les passer à la meuleuse. Cela permet d’enlever les bavures résultant de la découpe et également de réaliser des chanfreins. Le chanfrein correspond à la surface plane laissée par une arête que l’on a limée. Au moment du soudage il permettra au métal en fusion de former une soudure propre et solide. L’opération est très impressionnante, des gerbes d’étincelles jaillissent à tout-va. On commence à comprendre l’attraction que peut exercer le travail du métal chez les personnes avides de spectaculaire!

réalisation de chanfreins à la meuleuse
La meuleuse permet d’enlever les bavures et de réaliser un chanfrein qui garantira une soudure propre et solide

 

L’étape suivante consiste à percer les montants de l’étagère qui permettront d’y passer des visses afin de la fixer au mur.

perçage d'une plaque de métal
On perce les trous qui permettront de fixer l’étagère au mur

 

Il s’agit maintenant de découper les plateaux de l’étagère. L’un des participants a opté pour de la tôle perforée. Il doit la découper à la scie portative. Pas évident de couper droit, surtout quand les gerbes d’étincelles vous cachent ce que vous êtes en train de faire!

découpe du métal à la meuleuse
La découpe des plateaux à la scie portative
On fait tout dans ce stage: traçage, débit, perçage, soudure, finitions!

 

Toutes les pièces ayant été débitées il est temps de les assembler. La première étape de l’assemblage est le pointage. Il s’agit d’une sorte d’assemblage « à blanc » au cours duquel on ne va souder que par de légers points de soudure répartis sur toute la longueur des pièces. Cela permet de se rendre compte de la justesse du montage en se réservant la possibilité de revenir en arrière s’il faut reprendre une pièce. Le pointage est une opération de soudage à part entière et les élèves de Julien utilisent un arc électrique.

personne soudant de l'acier
L’étape cruciale et spectaculaire de la soudure! – crédit photo: Make ICI

C’est véritablement la phase critique de la journée, le moment où le risque de compromettre le travail réalisé auparavant est le plus grand. Julien me dit que souvent les élèves sont tellement impatients de souder et de voir leur objet prendre forme qu’ils vont trop vite. Une soudure mal réalisée, avec le mauvais angle par exemple, peut être très difficile à récupérer. Mais heureusement le prof est là pour rattraper le coup quand les élèves présument un peu trop de leurs capacités de métalliers!

L’assemblage des pièces par soudage est le moment critique. Parfois les débutants sont si impatients de souder qu’ils ne sont pas assez précautionneux. Ils ne se rendent pas compte qu’une soudure mal exécutée peut être très compliquée à rattraper.

La dernière étape de la journée seront les finitions. Il s’agit d’aplanir les soudures pour les rendre aussi discrètes que possible. Et chacun peut repartir avec son étagère en acier sous le bras!

étagère murale en acier
L’étagère terminée

Des ateliers qui attirent un public très large

Le public des ateliers métal est très divers, avec notamment beaucoup de femmes. Contrairement aux ateliers d’impression 3D qui attirent un public très geek ayant une approche assez cérébrale du DIY, Julien me dit qu’il voit beaucoup de personnes qui sont avant tout fascinées par le fait de pouvoir modeler, grâce à la fusion, un matériau froid et dur comme le métal. L’aspect spectaculaire de l’arc électrique, du métal en fusion et des gerbes d’étincelles de la meuleuse est donc pour beaucoup dans l’attrait qu’exercent ces ateliers. Pas besoin d’avoir un projet de verrière ou de table en acier pour s’inscrire, la curiosité peut suffire!

Les qualités du métallier sont la patience, la rigueur, la précision et aussi la planification.

Suite à l’atelier les élèves pourront envisager de continuer le soudage de leur côté. Il est en effet aisé de s’équiper chez soi d’un petit poste à souder et d’une meuleuse électro-portative qui permet à la fois de couper et d’ébarber le métal (c’est-à-dire de le débarrasser de parties excédentaires). Voilà pourquoi dans ses ateliers Julien permet à ceux qui le souhaitent de réaliser toutes les découpes à la meuleuse électro-portative pour devenir pleinement autonomes et réaliser toutes les opérations chez eux.

Certaines personnes prennent des cours pour réaliser un projet personnel, mais c’est parfois trop ambitieux: réaliser une verrière ce n’est pas le plus simple pour débuter!

Également sur Haut Les Cours: vous pourrez également être intéressés par la formation de fonderie d’art en bronze d’Eduardo de Gregorio. Et si vous êtes plus bois que métal il y a les cours de menuiserie de Sarah Fournis toujours à Ici Montreuil.

Découvrez tous les cours de DIY recommandés
Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *