Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
  • Cours tous niveaux: Espace Silvia Monfort – 2 bis, rue Elzévir, 75003 – Métro ligne 1 Saint-Paul
    • Mercredi: 20h-22h30
    • Jeudi: 20h-22h30
  • Ateliers-création (pour les personnes ayant déjà une expérience théâtrale)
    • Lundi: contacter le professeur pour le lieu.
    • Mardi: 20h-22h, 23, rue Chaudron, 75010 – Métro Stalingrad

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

600 euros par an pour les cours tous niveaux; 850 euros par an pour les ateliers création. Les inscriptions se font à l’année mais les cours sont payables au trimestre.

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

12 inscrits maximum pour les cours tous niveaux; 9 inscrits maximum pour les ateliers-création.

On aime

  • Les efforts faits par Emmanuel pour choisir les textes: ils sont variés, adaptés à chaque élève (que ce soit pour s’appuyer sur ses forces ou travailler sur ses faiblesses) et nombreux (chaque élève travaille deux ou trois scènes au moins pour le spectacle de fin d’année)
  • L’ouverture des « ateliers-création » à la rentrée 2016/2017 pour préparer une pièce entière et poser les bases d’une troupe. Idéal pour ceux qui veulent faire du théâtre amateur très sérieusement.
  • Verdict: Des cours de théâtre exigeants à Paris 3 et Paris 10

Contacter le profOffrir ce cours

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
Si l’on devait choisir une formule pour décrire les cours de théâtre amateurs d’Emmanuel Vacarisas ce serait sans doute « faire du théâtre c’est placer les textes au premier plan ». Alors que dans beaucoup de cours le premier trimestre est dédié aux exercices théâtraux et d’improvisation, Emmanuel choisit de commencer à travailler dès la rentrée les textes qui seront présentés lors du spectacle de fin d’année. Et cela vaut la peine de s’y mettre tout de suite car il consacre beaucoup d’efforts à trouver de beaux textes, variés et nombreux. Il veille aussi à les choisir en fonction de la personnalité et du potentiel de chacun. L’ambiance des cours est très agréable, Emmanuel fidélise ses élèves, tant et si bien que sur la suggestion de certains d’entre eux il a créé pour la rentrée 2016 des cours dénommés « ateliers-création » qui sont dédiés aux élèves très motivés ayant au moins une petite expérience théâtrale en amateurs. Le but de ces ateliers est de proposer un  travail technique approfondi, de monter une pièce entière et pourquoi pas de continuer à la jouer au-delà du spectacle de fin d’année comme le ferait une authentique troupe.

« Les textes avant tout » dans les cours de théâtre d’Emmanuel

Emmanuel me le dit d’emblée, il est conscient que les élèves viennent faire du théâtre avant tout pour le plaisir, pour se changer les idées: « je considère que bien souvent j’apporte à mes élèves leur moment de détente de la semaine » me confie-t-il. Ses cours reposent essentiellement sur le travail des textes. Cela veut dire qu’il propose peu d’exercices théâtraux et d’impro en comparaison d’autres cours de théâtre amateurs. Au cours des deux/trois premières séances de l’année on en fait évidemment, ne serait-ce que pour apprendre à se connaître et parce que les textes n’ont pas encore été choisis, mais dès la fin du mois de septembre, les élèves commencent à travailler les scènes qu’ils présenteront lors du spectacle de fin d’année.

Dans les cours « classiques » (c’est-à-dire pas les « ateliers-création »), Emmanuel ne présente jamais de pièce entière: trop lourd à monter et souvent inadapté aux groupes amateurs hétérogènes et nombreux. Il ne définit pas non plus de fil rouge ou de thème pour le choix des scènes. Ce qui importe c’est la qualité des textes et l’adéquation entre le personnage et l’élève. Je trouve très intéressant ce choix de ne pas avoir de contrainte de thème pour le spectacle. Cela ouvre considérablement le répertoire des textes possibles, on peut aller piocher où l’on veut.

spectacle de théâtre de fin d'année adultes
Crédit photo: Louis Barsiat
On a neuf mois pour préparer le spectacle, mais si on rapporte ça à du temps plein c’est quinze jours seulement, pour une représentation de 2h30. On commence donc à travailler les textes dès la fin septembre!

Contrairement à d’autres professeurs qui font en sorte que tous les élèves puissent passer à chaque cours, Emmanuel ne s’y engage pas. Il préfère prendre son temps pour travailler les scènes. En 2h30 de cours, le groupe a le temps de travailler quatre à cinq scènes. Il arrive donc que certains ne passent pas durant une séance, mais Emmanuel demande malgré tout à ses élèves de venir à chaque cours. C’est bon pour l’apprentissage, la cohésion du groupe, et quand on ne passe pas, rien n’interdit d’aller répéter hors de la salle.

Les idées de scènes viennent en général d’Emmanuel, mais les élèves sont vivement encouragés à proposer des textes. Il prend ce travail de sélection très à cœur, d’où la grande diversité et qualité des textes travaillés. Impossible d’identifier un genre ou un auteur qui aurait sa prédilection. Par exemple, lors des spectacles de juin 2016 les textes allaient d’Aristophane à Joël Pommerat, en passant par Racine, Molière, Feydeau, Genet, Ribes et d’autres auteurs plus ou moins connus. Pour Emmanuel on peut tout jouer dans un cours amateurs, y compris les pièces les plus classiques (pour info il adore faire travailler les alexandrins). Selon lui les grands classiques restent actuels: « Dans Bérénice de Racine, les émotions de Bérénice et de Titus sont intemporelles. Un couple qui se sépare bien que l’amour soit là, ça existe en 2016! ». Lors du cours auquel j’ai assisté j’ai découvert avec plaisir une scène de La Ménagerie de verre de Tennessee Williams. On n’est que début octobre mais les deux élèves qui jouent Tom et Amanda sont déjà prometteurs dans leur rôle!

Dans Bérénice de Racine, les émotions de Bérénice et de Titus sont intemporelles. Un couple qui se sépare bien que l’amour soit là, ça existe en 2016!

Emmanuel parvient à s’adapter à la diversité des profils et des envies des élèves

Pour la rentrée 2016/2017 Emmanuel a décidé de scinder ses cours en deux formules: les cours collectifs « classiques » ouverts aux débutants (15 inscrits maximum) et donnant lieu à un montage de scènes pour le spectacle de fin d’année et les « ateliers-création » (9 inscrits maximum) où l’on prépare une pièce complète, pour les personnes ayant déjà une petite expérience théâtrale (et surtout très motivées). La mise en place de ces « ateliers-création » résultait d’une envie personnelle qui a croisé celle d’anciens élèves à la recherche d’un travail plus soutenu. L’objectif des ateliers est de contribuer à jeter les bases d’une troupe qui pourquoi pas pourrait reprendre le spectacle de fin d’année dans divers lieux et occasions. C’est un beau pari et je souhaite à Emmanuel que cet esprit troupe prenne !

cours de théâtre emmanuel vacarisas paris 5

Dans les cours « classiques » chaque élève travaille deux ou trois scènes minimum pour le spectacle. Cela offre donc la possibilité d’améliorer sa palette de jeu par des scènes variées: « un élève doit pouvoir toucher à des registres et des époques différents durant l’année, il peut se balader dans le théâtre classique, contemporain, la tragédie, la comédie… » Ainsi Emmanuel peut donner à l’élève une scène qui correspond à sa personnalité et s’appuie sur ses points forts et une autre qui s’en éloigne et présente un challenge. Il fait cela en douceur, il souhaite ouvrir des portes mais n’impose rien: « Je dis à mes élèves: ne refusez pas une scène par principe, parce qu’elle vous paraît difficile. En revanche, si pour une raison personnelle vous sentez que vous ne pourrez pas la jouer, surtout dites-le-moi, n’ayez pas peur de refuser! » Il m’a semblé évident qu’Emmanuel ne fait pas partie de ces professeurs parfois brusques avec leurs élèves et essayant de les pousser contre leur gré.

 
Un élève doit pouvoir toucher à des registres et des époques différents durant l’année, il peut se balader dans le théâtre classique, contemporain, la tragédie, la comédie…

Dans les ateliers-création destinés aux confirmés, les trois premiers mois de l’année seront essentiellement consacrés à la technique théâtrale et au travail des émotions. Durant cette période, Emmanuel a prévu de faire intervenir lors de séances dédiées une chorégraphe et un professeur de chant. Le but est d’approfondir le travail sur le corps et sur la voix. Dans les ateliers, il souhaite sortir des grands classiques qui ont souvent des distributions déséquilibrées entre grands et petits rôles et où certains acteurs sont donc mieux lotis que d’autres. En 2017 il a en tête de jouer avec les deux cours d’ateliers-création une pièce du dramaturge américain Christopher Durang et L’Éveil du printemps de l’Allemand Frank Wedekind.

Les groupes sont assez intergénérationnels la plus jeune des élèves a 19 ans, le plus vieux 70. Dans les ateliers-création la fourchette des âges est peut-être un peu plus resserrée (25-40 ans en majorité). Comme dans tous les cours amateurs, Emmanuel adorerait avoir davantage d’hommes. Avis à vous messieurs! Au final, un superbe cours de théâtre à Paris 10.

Et pour finir je ne résiste par à vous donner la liste des textes joués en 2016 par les deux groupes d’élèves d’Emmanuel. Quand je vous parlais de diversité ! Un tramway nommé Désir de Tennesse Williams, Si ça va, bravo de Jean-Claude Grumberg, Marion de Lorme de Victor Hugo, La réunification des deux Corées de Joël Pommerat, Les larmes amères de Petra Van Kant de Rainer Fassbinder, Lysistrata d’Aristophane, On va faire la cocotte de Georges Feydeau, Le mot qui commence par M d’Alan Ball, Les Bonnes de Jean Genet, Les Précieuses ridicules de Molière, Roméo et Juliette de Shakespeare, Une interview de Mark Twain, Marie Tudor de Victor Hugo, Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes, Le Médecin malgré lui de Molière, Bérénice de Racine, Une demande en mariage de Tchekov, Hamlet de Shakespeare.

Site web d’Emmanuel

 

Et également sur Haut les cours!…  Mathieu Gorges propose un cours de théâtre tous niveaux (Paris 10) laissant un peu plus de place aux exercices théâtraux et d’improvisation en début d’année.Les cours de Cédrick Spinassou (Paris 18) sont réservés aux confirmés, on y prépare souvent une pièce, parfois de l’écriture de spectacle par les élèves, de plus Cédrick adore faire travailler des scènes de films. Si vous voulez faire davantage d’exercices d’impro durant l’année je vous conseille les cours de théâtre de Dorothée Moreau (Paris 3). Pour une approche centrée sur le répertoire classique nous vous recommandons les cours de théâtre de Christian Bujeau (Paris 5).

Contacter le prof

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *