Lieux et horairesTarifs
  • Atelier « Grand Choeur », intermédiaires, mardi de 19h à 22h
  • Chorale « Excho Live », lundi de 19h à 22h

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

600 euros par an.

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

On aime

  • Des cours exigeants, à mi-chemin entre l’atelier de technique vocale et le travail de chorale
  • Des groupes de chanteurs motivés qui sont là pour progresser
  • Important: les cours ne sont pas ouverts aux débutants.

Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
NOTE: les cours ne sont pas ouverts aux débutants. Outre sa chorale de chanteurs expérimentés, Tinah propose des ateliers de chant gospel pour faux débutants et intermédiaires qui permettent un vrai travail de technique vocale tout en donnant un avant-goût du travail en chorale. Ces ateliers peuvent donc être un bon compromis si vous ne souhaitez pas prendre de cours particuliers mais ne voulez pas non plus vous retrouver dans un ensemble vocal trop grand où il vous sera compliqué de progresser. L’enseignement est exigeant, y compris pour les débutants: petite audition pour les nouveaux venus en début d’année; cours intensif de 3 heures, sans compter un peu de travail chez soi; les élèves sont par ailleurs encouragés à prendre quelques cours particuliers… Mais le résultat est là et les élèves qui viennent chez Tinah sont là pour bonne raison: par goût du gospel bien sûr mais aussi pour travailler et progresser. Une prof Haut Les Cours s’il en est!

Tinah, une cheffe de choeur très exigeante

Tinah est une cheffe de choeur de gospel à la démarche très exigeante. En témoigne le véritable cursus qu’elle a créé dans son école, Expression Chorale: un atelier « débutants » qui permet d’acquérir les bases du travail vocal et du gospel, un atelier « intermédiaires » pour consolider les bases acquises au cours de la première année et la chorale « Excho Live », se produisant en spectacle, et accessible aux élèves les plus doués et les plus motivés. Dans cet article nous parlerons essentiellement des ateliers « débutants » et « intermédiaires » (pour une bonne introduction à ce qu’est le gospel lisez cet article).

Les ateliers de Tinah se distinguent de chorales plus traditionnelles de par l’attention qu’elle porte au travail de technique vocale. Elle considère en effet qu’un chanteur ne peut rejoindre une chorale qu’à partir du moment où il a acquis des bases en chant suffisamment solides. C’est à l’acquisition de ces bases que sont consacrés les ateliers « débutants » et « intermédiaires ». Tinah fait même passer une petite audition aux nouveaux venus pour s’assurer de leur motivation et du minimum requis en termes d’oreille et de sens du rythme. Les ateliers durent trois heures et comptent de 10 à 15 personnes ce qui lui permet de donner des consignes individuelles et d’entendre chaque chanteur. Elle se défie des trop grands groupes, qui certes rassurent les débutants, mais ne sont pas gage de progression. Voilà aussi pourquoi elle incite fortement ses élèves à prendre des cours particuliers de technique vocale, seul moyen de faire des progrès importants en un laps de temps raisonnable. Les ateliers sont donc le lieu d’un apprentissage complet du chant: voix, phrasé, groove, rythmicité, interprétation, mise en chœur des chanteurs…

Par rapport à une chorale, où les gens savent déjà chanter seuls et apprennent à chanter en groupe, dans mes ateliers débutants et intermédiaires je fais davantage de travail technique.

Trois heures de travail intensif par semaine (et un peu de pratique à la maison)

J’ai assisté au cours « intermédiaires » du mardi. Le groupe était très homogène au niveau des âges, une très grande majorité de trentenaires, et un quart de garçons. Le cours commence par des vocalises avec Tinah au piano. Ce jour-là il y a une douzaine de présents, chiffre qui permet de travailler correctement. Au-delà d’une quinzaine de personnes Tinah me dit qu’il est plus difficile de faire un vrai travail technique.

Une vidéo dans laquelle Tinah présente son travail sur le groove vocal et la corporythmie

Après les vocalises elle propose un petit jeu de devinettes à partir des intervalles entre deux notes (tierce, quarte, quinte…). Quelles chansons commencent par une quarte?(c’est à dire deux notes distantes de quatre degrés, par exemple un do et un fa) Les élèves réfléchissent un moment et les réponses fusent: Amazing Grace, Mon beau sapin, La Marseillaise… Une quinte ? (cinq degrés, par exemple un do et un sol) Les musiques de Star Wars et Dallas, Scarborough Fair de Simon et Garfunkel… Une sixte? My Way, la musique de La Boum… Je n’ai pas été bon à ce jeu mais je le recommande vivement, c’est très amusant!

Les élèves qui viennent chez moi ont en commun de vouloir travailler et approfondir, ils ne sont pas à la recherche d’ensemble vocaux de taille trop importante.

Le groupe commence ensuite à travailler les chansons. Ils débutent par un negro spiritualSwing Low Sweet Chariot. Les consignes de Tinah sont extrêmement précises, elle insiste par exemple sur la prononciation. C’est essentiel pour obtenir un gospel authentique et qui sonne vrai: « Sur « carry me home » le son [k] est « mouillé » et il faut plus de dynamisme sur le [o] de home! » dit-elle aux chanteurs. Je suis sûr que leur accent anglais doit beaucoup s’améliorer dans ces ateliers! Le travail du phrasé est également très important, c’est par là que passe une grande partie de l’esprit du gospel. Contrairement à une chorale pléthorique où l’on peut vraiment se cacher dans la masse, Tinah peut donner des consignes individuelles et elle adresse de gentils blâmes aux chanteurs qui ne sont pas assez concentrés.

Sur la deuxième chanson, Soon and very soon, we are going to see the king, les élèves se lèvent de leur chaise et le rythme du corps rentre désormais en jeu. L’engagement corporel est évidemment important en gospel et Tinah reprendra les chanteurs à plusieurs reprises à ce sujet : « Quand vous chantez il ne faut pas lâcher le corps, c’est ça qui fait baisser la voix. » Ses consignes deviennent de plus en plus précises: « La projection de la voix doit être circulaire, il faut que vous sentiez votre dos, vos intercostaux résonner. » A mesure que le cours avance elle insiste davantage sur l’écoute et la coordination entre les chanteurs. Le travail est assez poussé, le groupe reste longtemps sur un « Amen« , sur un « Hallelujah« , jusqu’à ce que Tinah juge le résultat satisfaisant. Et elle attend de ses élèves qu’ils travaillent un peu chez eux en attendant le prochain cours.

Sur les deux dernières chansons de la séance, un chant traditionnel sud-africain et un negro spiritual, Tinah est moins dans la technique vocale que dans une authentique direction de choeur pour harmoniser et coordonner les différents pupitres entre eux. On commence à voir ce qu’elle cherche à obtenir pour sa chorale « Excho Live ». Peut-être certains des élèves présents ce jour-là en feront-ils partie l’année prochaine!

Également sur Haut Les Cours: pour une chorale de comédie musicale avec un très grand groupe et un travail axé sur le collectif il y a le Choeur de Pierre de Pierre Babolat. Et si vous ressentez le besoin de prendre des cours particuliers on vous recommande ceux d’An-Liz qui a à la fois un passé de chanteuse lyrique et de chanteuse de gospel.

Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *