Lieux et horairesTarifsOrganisation du cours
  • Académie de la Grande Chaumière, 14, rue de la Grande Chaumière, 75006 Paris – Métro ligne 4 Vavin et ligne 6 Edgar Quinet:
    • Le mercredi de 15h à 18h, cours de dessin et de peinture ouvert aux adultes et adolescents; accompagnement spécifique pour les élèves de la 3ème à la Terminale. Cours de dessin ouvert aux débutants.

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • 38 euros la séance (tarif étudiant: 26 euros); ou 180 euros la carte de 6 cours (tarif étudiant: 130 euros)

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Le matériel n’est pas fourni dans le cadre de cet atelier de dessin; la plupart des natures mortes sont étudiées sur deux séances.

On aime

  • Le rythme de cet atelier de dessin qui donne le temps de travailler
  • Un cours de dessin qui permet aux débutants de s’initier très rapidement à de nombreuses techniques
  • Catherine fournit le bagage académique minimum mais laisse également très libres ses élèves
  • Le bon niveau global des élèves: un lieu de choix pour faire du dessin à Paris
  • Verdict: Un atelier de dessin et de peinture de bon niveau, pour les personnes autonomes comme pour les débutants

Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Catherine Hospitel propose un cours de dessin et peinture d’après nature morte. Il s’agit d’un atelier où l’on a la possibilité de travailler lentement, contrairement par exemple à un cours de modèle vivant qui ferait s’enchaîner les poses rapidement. L’enseignement n’est pas spécifiquement dédié à un apprentissage académique mais ce cours de dessin est ouvert aux débutants et Catherine sait s’adapter aux demandes et au niveau de chacun. Enfin il règne une assez grande liberté: Catherine n’impose ni style ni technique et se considère volontiers comme une accompagnatrice qui aide ses élèves à aller vers la forme d’expression qui leur correspond.

Un cours de dessin et peinture d’après nature morte de bon niveau mais ouvert aux débutants

Catherine Hospitel propose un cours de dessin et peinture d’après nature morte hebdomadaire à l’Académie de la Grande Chaumière (un podcast qui permet de se plonger dans l’histoire mythique de l’Académie). En écrivant cet article il m’est apparu qu’un atelier de dessin d’après nature morte est un plus complexe à décrire qu’un cours de modèle vivant. En effet, le cours d’après modèle vivant a un format relativement standard, déterminé qu’il est par la présence du modèle et l’alternance des poses. La première marque du cours de nature morte de Catherine est son rythme. En général, deux séances de trois heures sont consacrées à un sujet. Cela signifie que les élèves ont beaucoup de temps pour réaliser leur dessin ou leur peinture. Cela permet d’employer des techniques plus lentes comme la peinture à l’huile.

La deuxième caractéristique du cours est son ouverture à tous les types de techniques. Cela rejoint la volonté de Catherine de laisser une grande marge de liberté à ses élèves. Elle me dit ne pas vouloir enseigner un style particulier mais au contraire pousser chaque personne vers son style propre. Le cours est donc assez personnalisé, Catherine s’adapte au bagage académique, à la technique utilisée et à la démarche artistique des élèves. Enfin il s’agit d’un atelier de dessin et peinture où l’on paie à la séance. C’est un facteur de flexibilité indéniable mais Catherine me dit que cela n’amène pas pour autant les élèves à venir en touristes.

sujet pour une nature morte avec crâne

Ce que j’aime c’est qu’ on soit là pour progresser par rapport à soi même, je n’enseigne pas un style, je pousse la personne vers ce qu’elle est, vers ce qu’elle va devenir.

Le niveau du cours est globalement élevé. La moitié des élèves sont des artistes, amateurs ou pro, de bon niveau. En début d’année Catherine compte 25 à 30% de grands débutants. Il ne s’agit pas d’un cours de dessin académique à proprement parler mais Catherine va fournir aux débutants le bagage technique de base: elle fait travailler la perspective, enseigne à prendre les proportions, à utiliser l’aiguille à tricoter et le fil à plomb. Elle apprend à construire un cercle, une ellipse. Elle habitue aussi les débutants à travailler sur grands formats et à ne pas dessiner qu’à plat, pour avoir plus de distance et de souplesse. Passés les premiers cours au crayon, elle les encourage très vite à essayer d’autres techniques. D’après son expérience, trouver son medium de prédilection peut en effet décoincer nombre d’élèves.

Des sujets d’étude variés

Même si un sujet est traité sur deux séances, le cours de nature morte de Catherine est extrêmement varié à l’échelle de l’année. Elle choisit chaque nature morte avec une idée précise de ce qu’elle veut faire travailler: les coloris, les reflets (par exemple en utilisant du métal ou du verre), les valeurs…

Passer deux séances sur une nature morte permet de travailler lentement. Avant qu’ils se mettent à dessiner j’oblige les élèves à trouver la place qui leur convient autour du sujet et surtout à cadrer!

Selon Catherine les ateliers de dessin d’après nature morte sont très complémentaires du modèle vivant. En nature morte on peut passer du temps à comprendre différentes notions: l’intensité, la mise en espace, les valeurs… Par ailleurs le traitement du sujet est souvent plus libre qu’en modèle vivant. Catherine n’oblige jamais les élèves à dessiner exactement ce qu’ils ont sous les yeux. Si un ou plusieurs des objets proposés ne les intéressent pas, libre à eux de ne pas les représenter. Enfin, en modèle vivant il y a de l’affect. Cela peut bloquer certaines personnes, qui sont susceptibles de se sentir mal à l’aise, surtout face à un corps dénudé. C’est beaucoup moins le cas dans un cours de nature morte.

peintres amateurs peignant une nature morte

Le jour où j’ai assisté à une séance, Catherine avait préparé la nature morte suivante. Devant un drap blanc servant d’arrière-plan elle avait attaché une balançoire miniature recouverte de dentelle blanche. Sur la balançoire elle avait disposé un vase, un coquillage et une bouteille opaque, tous trois blancs. Au bas de la balançoire: une boule de verre, une fleur et un lampion, blancs également. Elle me dit avoir choisi ce sujet en blanc pour faire travailler les valeurs.

J’aime provoquer des échanges, on prend un temps de pause au milieu du cours pour permettre aux élèves de regarder les travaux des uns et des autres.

Une des élèves a préparé une feuille recouverte de sanguine pour y faire ressortir les objets blancs. Un autre recouvre sa toile de gris pour une interprétation très personnelle. Les techniques employées sont effectivement très diverses: une élève travaille à la craie blanche, d’autres à la peinture à l’huile, d’autres aux pastels… On compte une douzaine de personnes ce jour-là. Catherine passe au milieu des élèves et prodigue ses conseils.

Également sur Haut Les Cours: la plupart des cours de dessin référencés sur Haut Les Cours sont des cours où l’on dessine le corps humain, soit d’après modèle vivant, soit d’après des œuvres existantes. On peut recommander notamment les cours très exigeants et académiques du Conservatoire de dessin et de peinture de Paris ou bien les excellents cours, plus accessibles aux débutants de Claire Castagnet.

Découvrez tous les cours de dessin et peinture recommandés
Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.