Lieux et horairesTarifsOrganisation
  • 32 rue Basfroi, 75011 Paris, M° Voltaire et Ledru Rollin
    • Cours de dessin et peinture (3h):
      • Jeudi: 9h30-12h30; 14h-16h30
      • Vendredi: 9h-12h; 13h30-16h30;
    • Cours de dessin et peinture (5h30):
      • Jeudi: 9h30-16h30
    • Cours de modelage modèle vivant: mercredi 19h15-21h45

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

  • Dessin – peinture (3h) (matériel compris): année: 940€ tarif plein / 840€ tarif réduit (étudiants, RSA, chômeurs); trimestre: 330€ / 290€
  • Dessin – peinture (3h) (matériel non compris): année: 860€ tarif plein / 770€ tarif réduit (étudiants, RSA, chômeurs); trimestre: 300€ / 270€
  • Modelage (matériel compris): année: 1050€ tarif plein / 945€ tarif réduit (étudiants, RSA, chômeurs); trimestre: 370€ / 330€

Ces informations sont fournies à titre indicatif: contactez le professeur grâce au formulaire ci-dessous (bouton contact) pour toute question.

Groupes de 10 élèves maximum

On aime

  • Un cours complet: dessin et peinture; modèle vivant et copie d’oeuvres
  • Céline fournit de solides bases académiques…
  • …mais aborde aussi la composition et les choix esthétiques
  • Un atelier flambant neuf

Contacter le prof / InscriptionRéserver un stageOffrir ce cours

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!
Céline est une artiste-peintre et modeleuse diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2007. En plus de ses activités de peintre elle donne des cours de dessin et peinture depuis quelques années. Ses cours sont à mi-chemin entre une démarche classique, qui consiste à faire reproduire aux élèves ce qu’ils voient, et une volonté de sensibiliser très vite les participants aux problématiques de composition et de choix esthétiques. Les cours sont tous niveaux et font alterner séances de copie, compositions personnelles et séances d’après modèle vivant ce qui permet de traiter des sujets très divers tout au long de l’année. Il s’agit de cours de dessin et peinture. Un débutant commencera par une pratique intensive du dessin, mais assez vite Céline lui proposera, s’il le souhaite, de s’initier à la peinture à l’huile.

Des cours complets: dessin et peinture, modèle vivant et copie d’oeuvres

Céline propose des cours de dessin et peinture tous niveaux. Elle tient à ce que les niveaux soient mélangés, un grand débutant pourra ainsi côtoyer des dessinateurs et peintres confirmés. Chaque cours de 3 heures compte une dizaine d’élèves au milieu desquels Céline va passer pour prodiguer conseils et corrections. Le public de l’atelier est plutôt un public d’amateurs motivés, quelques professionnels des métiers de la création et jeunes préparant les écoles d’art (Céline espère en avoir davantage petit à petit). Elle donne également un cours de modelage tous niveaux une fois par semaine.

Pour les débutants les premières semaines sont exclusivement dédiées au dessin (dans ses cours Céline compte chaque année environ un tiers de débutants). La première moitié du premier trimestre vise à poser les bases qui permettent ensuite de suivre le cours au même rythme que les élèves plus avancés. Le dessin étant une base fondamentale, il est travaillé à fond à chaque nouveau sujet. Avec les modèles, elle commence par du croquis (des poses de 5 – 15 minutes) puis allonge peu à peu la durée des poses.

femme faisant une copie de tableau
Stage intensif de copie – Crédit photo: Le Coquillage et l’Oreille
Assez vite j’essaie d’accoutumer les débutants à des poses plus longues, 30 minutes – 1 heure, car beaucoup de personnes habituées au croquis rapide ne savent plus quoi faire au bout de 5 minutes, c’est dommage!

Au cours des mois suivants les débutants qui le souhaitent seront progressivement initiés à la peinture et à la couleur. C’est un atout du cours que de permettre à ceux qui le veulent de passer rapidement à la peinture à l’huile.

Céline introduit la peinture à l’huile par le biais de la technique alla prima (qui consiste à peindre sans attendre qu’une couche sèche pour en déposer une autre). En fin d’année, on travaillera la superposition des couches et les glacis (de fines couches translucides qui permettent de créer des effets d’ombre et de teintes riches). Pour les débutants que l’huile intimide, elle commence par faire travailler uniquement en camaïeux. On évacue ainsi le problème du choix des couleurs pour se concentrer sur le processus, la maîtrise de la pâte picturale et des médiums.

femme peinte à l'huile alla prima
Exemple d’une progression du travail alla prima – Crédit photo: Le Coquillage et l’Oreille

Au cours de l’année elle fait alterner systématiquement 5 séances de copie d’œuvres et 5 séances de modèle vivant. En fin d’année les poses peuvent durer plusieurs séances ce qui permet de mener un travail abouti, notamment en peinture à l’huile.

Comme je suis aussi modeleuse, j’ai une approche de la peinture qui passe beaucoup par le volume.

Régulièrement, Céline fait une démonstration d’une quinzaine de minutes, sur un point particulier de technique de dessin, de peinture, de morphologie ou encore de composition. C’est extrêmement formateur, notamment pour les débutants.

Composition de la toile et choix esthétiques

Un des aspects intéressants de son enseignement est qu’elle insiste beaucoup sur la composition. Plutôt que de laisser ses élèves dessiner la totalité d’un modèle vivant ou d’une copie d’oeuvre elle les invite à opérer des sélections. Pour beaucoup d’élèves c’est une première étape vers une démarche créative personnelle. On apprend à faire des cadrages, à créer des effets hors champ, à couper au bon endroit: « c’est parfois bien de travailler sur une sélection, et d’exploiter le non finito pour attirer l’attention sur une partie que l’on veut valoriser et varier les qualités de définition d’une peinture. »

Céline ne raisonne pas uniquement en termes de techniques. Elle souhaite aussi que ses élèves fassent leurs propres choix face à un sujet. La composition, l’expressivité et la narration sont très importants pour elle. Elle tient aussi à sensibiliser ses élèves à la réflexion sur la peinture et sur son histoire.

portrait d'homme barbu au fusain
Crédit photo: Le Coquillage et l’oreille
Quand je propose des oeuvres à copier, je privilégie les oeuvres de grands Maîtres. C’est important pour éduquer le regard.

Outre les cours tous niveaux de trois heures Céline propose également des cours pour les pratiquants plus avancés qui veulent mener une démarche personnelle. Dans ces cours de 5h30 elle les accompagne dans leurs créations personnelles et leur propose des thèmes variés : points techniques ou moments de l’histoire de la peinture. Par exemple l’année dernière elle a consacré plusieurs séances à Nicolas de Staël pour bien montrer ce que sa peinture, simple en apparence, contenait de recherche et de réflexion. Elle a fait la même chose sur Braque, sur les Fauves…

portrait d'homme barbu peinture à l'huile
Crédit photo: Le Coquillage et l’oreille
Quand on regarde un peintre abstrait comme Nicolas de Staël il est important de garder à l’esprit la complexité du cheminement intellectuel, il ne s’agit pas seulement de couleurs posées les unes à côté des autres.

Illustration avec une séance d’autoportrait

Le jour où j’assiste au cours la séance est dédiée à l’autoportrait. Les élèves ont donc chacun apporté un miroir qu’ils placent à côté ou sur le chevalet.

Céline commence par une démonstration de la manière dont on construit une tête de trois-quarts. Elle indique comment déterminer l’emplacement des yeux, du conduit auditif, comment diviser la tête… Et elle met en garde les élèves contre la focalisation excessive sur le visage: « c’est très profond un crâne. Souvent on a tendance à se concentrer sur la face et à oublier la profondeur du crâne. »

schéma de construction de la tête pour portrait
La démonstration de la construction de la tête au tableau noir

Lors de la démonstration elle donne également quelques notions de morphologie: « l’arc zygomatique marque la pommette et sépare l’espace de la tempe de l’espace de la mâchoire… chez un homme, le volume crânien est souvent plus important, les arcades sourcilières plus épaisses que chez la femme… »

Réussir un portrait n’est pas chose facile. La ressemblance entre un portrait et le modèle tient à de nombreux « détails », Céline en cite quelques-uns: « le rapport entre l’os de la pommette et le front; l’écart entre les deux yeux; la profondeur entre l’oeil et le nez; le fil des lèvres; la longueur du philtrum… » C’est en faisant attention à ces détails que l’on obtiendra au final un portrait ressemblant. Et on peut aller encore plus loin: « tout compte dans un visage, y compris la teinte du blanc de l’oeil! » dit-elle à ses élèves.

Elle passe au milieu des participants pour prodiguer conseils et corrections. Au moins deux d’entre eux ont laissé sur leur feuille une trop grande distance entre l’oeil et le nez. Céline me dit que c’est une erreur commune chez les dessinateurs qui ont tendance à décomposer le visage en éléments séparés, au risque de laisser des vides injustifiés entre eux (c’est une approche analytique dite de « cerveau gauche). Au contraire il est préférable d’avoir une vision globale du visage: c’est-à-dire « dessiner avec son cerveau droit » comme on a coutume de dire.

atelier de dessin à Paris

Elle est me dit être très partisane de cette approche « cerveau droit ». Ainsi elle se défie des recettes toutes faites pour dessiner le corps humain (même si elle fait de la morphologie dans ses cours). Il y a justement des exercices faits pour travailler l’appréhension globale du sujet, et elle en propose à ses élèves tout au long de l’année. Par exemple retourner tête-bêche l’oeuvre que l’on souhaite copier afin de faire perdre au cerveau ses repères habituels.

Une fois que le travail de construction de l’autoportrait est bien avancé chez certains, Céline leur donne des conseils sur la manière de sculpter la lumière sur le visage: « maintenant que tu as tout plongé dans l’ombre, en travaillant avec ta gomme tu vas pouvoir sculpter la lumière. »

Cette première séance d’autoportrait permet de faire des esquisses au crayon et au fusain et la semaine suivante les participants continueront le travail à la peinture à l’huile.

peinture à l'huile d'une femme sur une route devant un ciel
Blanc – Une des huiles sur toile de Céline

Également sur Haut Les Cours: si vous êtes à la recherche d’un cours académique de dessin d’après modèle vivant, nous vous recommandons également celui du Conservatoire de dessin et de peinture de Paris dans le 11ème arrondissement. Un autre bon cours, plus orienté dessin et moins peinture, et très adapté aux débutants est celui de Claire Castagnet dans le 15ème arrondissement.

Découvrez tous les cours de dessin et peinture recommandés
Contacter le prof / Inscription

Vous avez aimé cet article? Alors si vous voulez contacter le prof, utilisez donc notre formulaire, ça nous aide beaucoup. Merci!

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.